La Blogothèque » Séries » Still Room Sessions http://www.blogotheque.net Wed, 17 Jan 2018 12:34:11 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.8.1-alpha Iain Archer http://blogotheque.net/2013/10/24/iain-archer/ http://blogotheque.net/2013/10/24/iain-archer/#comments Thu, 24 Oct 2013 15:37:22 +0000 http://blogotheque.net/?p=21743 C’est par Canal Song que j’ai d’abord découvert Iain Archer. Cette chanson, je l’ai probablement écoutée plus d’une centaine de fois, tant elle est pour moi un monument de simplicité folk, lorsqu’une mélodie et une voix peuvent vous émouvoir plus que de raison.

Nous sommes venus trouver Iain Archer à l’occasion de son passage au festival de musique Bushmills, à la fin de juin dernier. Niché à l’extrême nord de l’Ulster, le festival se joue dans l’enceinte même de la distillerie; l’occasion était trop belle de prendre Iain avec nous pour faire un tour au milieu des tonneaux de whisky sans âge…Lui même, originaire de Bangor près de Belfast, semblait prendre un plaisir évident à voir de près la fabrication du pur malt local.

En cours de route, Iain improvisait, allant même jusqu’à nous entamer un “whisky river” dont nous espérons bien qu’un jour on en trouvera une version enregistrée…Nous sommes finalement parvenus à la “Room n°2″, une pièce boisée, remplie des tonneaux de vieillissement de Bushmills, un endroit plein de promesses en somme. Il a commencé par nous jouer Canal Song, et je retrouvais, pure, l’émotion qui m’assaillait à chaque écoute de ces premiers accords. Et puis, il a entamé Blackmountain Quarry, et je me suis convaincu que la musique folk, une guitare et une voix, était certainement une des choses les plus simples et les plus belles que l’on pouvait entendre.

]]>
http://blogotheque.net/2013/10/24/iain-archer/feed/ 0
Of Monsters and Men http://blogotheque.net/2013/10/17/of-monsters-and-men/ http://blogotheque.net/2013/10/17/of-monsters-and-men/#comments Thu, 17 Oct 2013 14:01:20 +0000 http://blogotheque.net/?p=21724 Lorsqu’on a débarqué à Rome, on était un peu déphasé. C’était précisément le jour de l’intronisation du nouveau pape François, des hommes d’églises déambulaient dans toute la ville, un hélicoptère au loin, faisait un survol stationnaire de la place Saint Pierre.

On devait retrouver les six membres de Of Monsters And Men en début d’après-midi. Le groupe fraîchement arrivé la veille de Bologne nous proposait de passer une partie de la journée avec eux pour filmer un Concert à emporter avant leur concert du soir.

Pour une fois, on s’est retrouvé dans la même situation que le groupe: arrivés dans une ville que l’on ne connaissait pas quelques heures avant, nous devions improviser, prendre la ville à bras le corps et sentir quels lieux seraient les plus adaptés à la musique onirique des Of Monsters And Men.

Rendez-vous fut pris au sommet d’une des multiples collines de Rome, avec l’idée que dans tous les cas, il serait toujours plus facile de déambuler en descente à la recherche d’un endroit approprié.

A leur arrivée, Nanna et Ragnar, les deux chanteurs du groupe, confirmèrent notre intuition: eux aussi avaient envie de flâner pour sentir la ville. Nous les prenions au milieu d’une très longue tournée, 12 mois qui les emmèneront sur 4 continents pour finir aux Etats Unis en octobre, et ils étaient bien décidés à profiter de ces quelques heures pour entrevoir un bout de la ville éternelle.

Questionnant Nanna sur ces tournées interminables, surtout à six, elle nous répond aimer cette promiscuité, goûter ces moments passés avec les autres membres du groupe, dont beaucoup sont des amis avec qui elle avait déjà joué dans ses formations précédentes.

On sent bien que chez elle, la musique est une affaire de famille et que le succès de la formation chorale repose sur une vraie connivence.

Une fois tous le monde équipé, nous partons pour une balade dans Rome sur un air d’improvisation. Le plaisir manifeste du groupe, sa gentillesse sont communicatifs et très vite, nous testons les acoustiques naturelles. Finalement, c’est une petite place dans le quartier du Trastevere, à la croisée de multiples ruelles qui se révèlera le lieu adéquat. Le groupe s’arrête et entame ‘Dirty Paws’ au milieu des passants, étonnés puis charmés à l’écoute des premiers accords timides. Très vite, percussions et choeurs s’emparent de la chanson et résonnent dans cet espace d’un autre âge: nous sommes à Rome, au centre du monde, et l’espace d’un instant ces murs à l’histoire ancestrales font écho à la musique des espaces interminables de l’Islande.

Sur le chemin du retour, je demandais à Anna comment  le groupe avaient vécu ces instants, s’ils étaient rompus à ce genre d’exercice. Elle se contenta de répondre par un grand sourire: c’était un instant, un bel instant ensemble.

]]>
http://blogotheque.net/2013/10/17/of-monsters-and-men/feed/ 0
Bear’s Den http://blogotheque.net/2013/10/09/bears-den-2/ http://blogotheque.net/2013/10/09/bears-den-2/#comments Wed, 09 Oct 2013 14:49:59 +0000 http://blogotheque.net/?p=21710 …  là où la campagne est toujours verte, les moutons bien nourris et la mer dramatiquement déchirée par une côte qui a servi de décor à quelques unes des plus grandes scènes de Game of Thrones.

A quelques kilomètres de la distillerie, on trouve le Giant Causeway, des formations de basaltes qui se jettent dans la mer et forment un paysage à couper le souffle. Et comme Bear’s Den avait du temps libre cet après-midi là, nous avons décidé de prendre la voiture pour aller y faire un tour.

C’était en fin de journée, les touristes étaient repartis et nous avions le site à disposition. Installés face à la mer, les Bear’s Den ont entamé ‘Sophie’, un titre de leur prochain album attendu pour la fin de l’année. Ils étaient seuls, isolés du tumulte, au loin on voyait l’Ecosse, et la polyphonie de leurs harmonies faisait merveille dans ce décor de bout du monde.

]]>
http://blogotheque.net/2013/10/09/bears-den-2/feed/ 0