Il est impossible de passer ne serait-ce qu’un peu de temps avec Basia sans en tomber amoureux. Avant même d’entendra sa voix inimitable et émouvante, qui sera sans aucun doute la bande son de vos prochaines mélancolies, elle vous inonde de sa chaleur, de sa présence, de sa pure humilité. Quelque part entre un expresso et un bout de plage, je suis tombé fou de cette femme.

Par

0

Pour une fois, on s’est retrouvé dans la même situation que le groupe: arrivés dans une ville que l’on ne connaissait pas quelques heures avant, nous devions improviser, prendre la ville à bras le corps et sentir quels lieux seraient les plus adaptés à la musique onirique des Of Monsters And Men.

Par

0

On compte les jours jusqu’au premier concert parisien d’Only Real. Il sera au Pitchfork Festival le jeudi 31 octobre et sa nouvelle vidéo “Get It On” vous donnera (encore) envie d’arriver très tôt (16h40) pour ne pas le rater.

Par

0

 

Tout était trop fort, trop bruyant. Les vagues étaient bruyantes, la riviera était bruyante, les voitures, les gens, une ambulance hurlait à la mort et les concerts du festival grondaient […]

Par

0

Hors champ, ce qui cueille d’emblée chez le photographe Matteo Carcelli, élégant jeune homme de trente-deux printemps, à la gueule d’ange pasolinien et au physique svelte, c’est son humour ravageur, un humour noir voire déstabilisant la première fois. Impossible aussi de ne pas s’arrêter sur sa façon d’allumer ses cigarettes Merit avec des allumettes exclusivement italiennes : un geste quasiment cinématographique. Par ailleurs, il est difficile de ne pas évoquer ses formules piquantes, brillantes et fascinantes. Enfin, il y a ses silences, ses regards qui s’évanouissent en un clin d’œil… S’offrir au monde et rester malgré tout, pudique, secret, énigmatique, demeurer en retrait pour mieux le contempler et le décrypter.
Il Caso Matteo… Entretien fleuve, intime et bouleversant…

Par

1

« Sons of Yo La Tengo » : l’exergue de la page Bandcamp de Boys Age n’est pas modeste, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais elle est loin d’être usurpée. Avec à sa tête un crooner lo-fi d’une classe folle, le groupe dessine disque après disque (ou plutôt cassette après cassette) un paysage à part, entièrement composé d’éléments familiers.

Par

0

 

De l’intimité d’une cour parisienne pour une Soirée de Poche il y a quelques semaines à la 1ère partie d’Alt-J à l’Olympia ce soir, c’est le grand écart de MONEY.

Par

2

Street Gnar – Shrine

Croisé chez Night People, Burger Records ou encore en compagnie d’Ignatz, Case Mahan semble être passé maître dans l’art du travestissement avec Street Gnar. Boîtes à rythme cheap et voix nasillarde […]

Lire la suite

La controverse, le scandale, les accusations de plagiat, on a beaucoup écrit sur Richard Prince, peintre, photographe, dandy destroy de soixante-treize printemps et figure indomptable de l’art contemporain depuis le mitan des années 80. Entretien publié exceptionnellement en anglais, une fois n’est pas coutume.

Par

0

La coulisse, l’indicible, le secret : depuis l’enfance, j’ai toujours développé un tropisme pour la part d’ombre, les sagas tortueuses et les êtres complexes voire sulfureux… Fuir les évidences, traquer les détails insolites, les fêlures voire la folie d’une époque, de ses acteurs .

Par

0

 

Une carrière gigantesque sous Paris. Des caves immenses, vides de tout : c’est le lieu que nous avons occupé avec Sigur Rós pour qu’ils jouent leur morceau “Hrafntinnaa”, pour le quatrième épisode de notre série Empty Space, réalisée avec le soutien de Converse.

Par

0

 

Jacco Gardner, c’est un garçon sage qui fait une musique de drogués. Un esthète psychédélique, précis, minutieux, dont la musique saura assurément s’emparer de vous, même si elle le fera délicatement, presqu’imperceptiblement. Nous avons tenté l’expérience dans un loft-atelier de Montreuil.

Par

0

 

A NOKIA LUMIA LIVE SESSION – Elles étaient trois soeurs, aussi belles et vives que leurs voix. Nous les avons fait chanter sur une plage anglaise, dans les Cornouailles, les pieds dans le sable. Puis la pluie s’est mise à tomber…

Par

0