Quand on l’a rencontré avec Aelred, début décembre, après son concert aux Instants Chavirés, on savait déjà qu’ “Estampida” serait l’un de nos albums préférés de cette année 2013. On aimait la sérénité, le geste sûr et ample, les respirations et la grâce qui se dégageaient de ces neuf chansons pour voix et guitare espagnole. Ce disque avait le culot de venir de quelque part et de rompre la monotonie des parutions qui ressassent le même idiome, les mêmes figures, les mêmes obsessions, anglaises et américaines. Le plaisir d’écoute y était immédiat, mais on sentait aussi sous les belles évidences, le jeu, l’invention, et un appétit pour le monde et les autres peu commun.

Par

1

Vous la connaissez, ma fâcheuse manie ? Celle de m’enticher de groupes qui jouent avec nos nerfs, oui ceux qui ne te donnent quasiment rien à te mettre sous la dent et qui te font douter de la sincérité de leur démarche. J’aime assez prendre des paris. Le genre qu’on va pouvoir me reprocher ardemment, pour commencer seulement. C’est un peu toujours la même histoire.

Par

1

Marions-nous

Damon, enfin

Vingt-cinq ans que tu me faisais poireauter. Vingt-cinq ans (ou presque) que j’attendais ce disque. Le 28 avril, pour mon anniversaire, tu m’offrira Everyday Robots, ton premier album solo. Dedans, […]

Lire la suite

Dream cover

Reprends-moi

“Quelle est la chanson que vous n’avez pas osé reprendre ? Et pourquoi ?“. C’est la question que Rockoh a posé depuis le 1er janvier et posera jusqu’à la fin […]

Lire la suite

 

Nous étions blottis sur le parquet bruyant de l’appartement de Martin, n’osant faire un bruit face à la force brute de cette fille qui chantait comme d’autres vous prenne la main à la fin une soirée d’été pour vous forcer à la suivre sans dire mot, puis regarder au loin en silence. Déterminée, entièrement dans son moment à elle, comme seule au monde, dans son monde, mais ne vous laissant pas d’autre choix que de l’accompagner.

Par

0

 

Des filles sur de hauts talons se retournent et sourient. Un café de quartier nous ouvre ses portes et nous accueille. Dans ce lieu touristique qui paraît hostile, les gens […]

Par

1

Le mont Ararat qui tremble de l’autre côté de la frontière, un homme qui traverse une cour ensoleillée, du linge suspendu aux encadrements des fenêtres, une femme dans une cuisine ombragée qui s’affaire autour d’un évier. Quelques portraits et paysages enfermés dans les dorures de vieux cadres suspendus sur un mur fatigué. On est à Erevan. Il faut du temps pour reconnaître que l’homme que l’on suit, qui porte ce pull élimé, et dont on entr’aperçoit la barbe fournie est Tigran Hamasyan.

Par

1

 

C’est fou de voir à quel point la force d’attraction que l’Islande a exercée lorsque l’on s’y est rendu se manifeste sans une ride quand je regarde ces images inondées de soleil froid.

Par

0

 

Il est 11h40, et le premier pas en Belgique est posé. Gare Bruxelles Midi, gare Centrale, nous voilà sur la grande place. Le rendez vous avec Dan Croll et son […]

Par

1

On attaque fort cette nouvelle année : deux Soirées de Poche en deux jours et on est encore une fois très fiers de notre invité. Mardi 28 janvier, c’est au tour de Bill Callahan.(Le tirage au sort est fait et les gagnants avertis)

Par

0

 

Peu à peu, les groupes se sont habitués, se sont préparés, ont concocté à l’avance des versions dépouillées. Peu à peu, les labels ont pris l’habitude de penser des lieux […]

Par

2

Ce lundi, pour lancer cette nouvelle et 7ème année de Soirée de Poche, nous accueillerons Son Lux dans un grand appartement, avec un grand piano.(Le tirage au sort est fait et les gagnants avertis)

Par

2