C’est dans la douce chaleur d’une petite maison de grès brun chichement décorée de Bedstuy, avec sa chambre vide et son vieux piano désaccordé, que s’est posée Mackenzie Scott, nouvelle venue à Brooklyn, pour jouer deux de ses morceaux viscéraux, incisifs.

Par

0

Ce lundi 17 mars, l’ami mexicain Lazaro Valiente animera une soirée Nomades à la Fondation Cartier pour l’art contemporain à Paris. “animera”, car le terme jouera est un peu restrictif […]

Par

0

Rachel, il m’est arrivé souvent, ces derniers jours, de repenser à ce samedi soir. Et bien sûr ce qui me revient en mémoire est surtout relatif à toi, à notre conversation, une conversation qui n’avait l’air de rien, qui s’ajoutait à d’autres conversations qu’on échange avec d’autres convives, lors d’un mariage par exemple. Une de ces conversations banales que l’on a vers deux heures du matin avec l’amie de vieille date d’un ami qu’on connaît depuis longtemps, et qui ne nous a jamais été présentée. Le genre de conversations où l’on sent bien qu’on pourrait en venir à s’échanger des recettes de tartes au citron. La journée a déjà été très belle. On n’en attend a priori plus grand chose, si ce n’est un ou deux derniers verres avant de rentrer, quelques blagues, les signes amicaux de quelques connaissances. On est là pour honorer les hôtes.

Par

0

 

Il a une tête d’ange, une voix qui semble avoir cent ans et en musique, il semble tout savoir faire, tout avoir essayé. Pour notre Soirée de Poche, Son Lux a réécrit tous ses morceaux, pour les jouer sur un grand piano, accompagné d’une seule guitare et d’une batterie.

Par

1

 

The Olms ont sorti l’an dernier un album discret, collection de belles chansons ouvragées à la mode sixties. Nous ne nous attendions pas à ce qu’ils soient également habillés avec l’excentricité de l’époque…

Par

0

Pendant des années, Vincent Moon est allé documenter chaque édition du prestigieux festival ATP. En voici enfin le résultat. Sept films donnant à voir, ressentir l’expérience parfois extrême, parfois rêveuse, toujours unique, de ces festivals pareils à aucun autre. Nous vous offrons de regarder le premier de la série, From Smoke.

Par

0

 

Quand on l’a rencontré avec Aelred, début décembre, après son concert aux Instants Chavirés, on savait déjà qu’ “Estampida” serait l’un de nos albums préférés de cette année 2013. On aimait la sérénité, le geste sûr et ample, les respirations et la grâce qui se dégageaient de ces neuf chansons pour voix et guitare espagnole. Ce disque avait le culot de venir de quelque part et de rompre la monotonie des parutions qui ressassent le même idiome, les mêmes figures, les mêmes obsessions, anglaises et américaines. Le plaisir d’écoute y était immédiat, mais on sentait aussi sous les belles évidences, le jeu, l’invention, et un appétit pour le monde et les autres peu commun.

Par

1

Vous la connaissez, ma fâcheuse manie ? Celle de m’enticher de groupes qui jouent avec nos nerfs, oui ceux qui ne te donnent quasiment rien à te mettre sous la dent et qui te font douter de la sincérité de leur démarche. J’aime assez prendre des paris. Le genre qu’on va pouvoir me reprocher ardemment, pour commencer seulement. C’est un peu toujours la même histoire.

Par

1

Marions-nous

Damon, enfin

Vingt-cinq ans que tu me faisais poireauter. Vingt-cinq ans (ou presque) que j’attendais ce disque. Le 28 avril, pour mon anniversaire, tu m’offrira Everyday Robots, ton premier album solo. Dedans, […]

Lire la suite

Dream cover

Reprends-moi

“Quelle est la chanson que vous n’avez pas osé reprendre ? Et pourquoi ?“. C’est la question que Rockoh a posé depuis le 1er janvier et posera jusqu’à la fin […]

Lire la suite

 

Nous étions blottis sur le parquet bruyant de l’appartement de Martin, n’osant faire un bruit face à la force brute de cette fille qui chantait comme d’autres vous prenne la main à la fin une soirée d’été pour vous forcer à la suivre sans dire mot, puis regarder au loin en silence. Déterminée, entièrement dans son moment à elle, comme seule au monde, dans son monde, mais ne vous laissant pas d’autre choix que de l’accompagner.

Par

0

 

Des filles sur de hauts talons se retournent et sourient. Un café de quartier nous ouvre ses portes et nous accueille. Dans ce lieu touristique qui paraît hostile, les gens […]

Par

1