Mesdames et messieurs, bienvenue au petit théâtre des deux Juan(s) ! Oui, en décembre dernier Juan Waters et son acolyte Tall Juan ne se sont pas contentés de nous jouer […]

Par

0

On vous avait tannés avec le Festival Humanist SK l’année dernière, évènement qui scelle l’alliance puissante de deux labels farouchement indépendants. Mégasurprise, le versant parisien de la cinquième édition du festival continue ce soir à Paris, après une série de concerts dingues – en vrac : Solids, Chicaloyoh, Eric Chenaux, Satan et The Cosmic Dead – à Lyon la semaine dernière. On compte cette année au programme des groupes comme Circuit des Yeux, Le Bâtiment, Headwar et Part Chimp pour ne citer qu’eux. Tout ce beau monde se produira entre l’Olympic Café, la Villa Belleville, Petit Bain et les toits du Louxor. Rien que ça. On a profité de l’occasion pour discuter avec l’équipe parisienne de l’esprit Do It Yourself, d’humanisme, de logistique et bien sûr de Katy Perry.

Par

1

 

Fredo Viola aime se dédoubler. Nous l’avons fait se multiplier dans un Concert à Emporter un peu particulier à l’occasion de son passage au festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand.

Par

0

 

Chris Baio est un garçon affable et jovial, réservé et groovy à la fois. Déjà, au sein de Vampire Weekend, il cultivait cet étrange cocktail : il était celui qui […]

Par

0

 

On les regretterait presque déjà, ces heures douces, ces heures des débuts d’été qui s’étirent au delà du soir tombé, qui nous voient investir la nuit avec indolence. On est […]

Par

0

S’il y a trop de festivals en été, c’est que l’été ne dure jamais assez longtemps. On ne pouvait donc pas décemment refuser l’invitation des norvégiens du festival d’Oya à célébrer avec eux leur saison la plus courte. Comme l’an dernier, grand bien nous en a pris. Sans jeu de mots, Oslo apporte sur un véritable plateau d’argent tout ce dont on rêve pour un festival : de l’exotisme, de la découverte, un line up alléchant, le tout saupoudré de jeunes gens bien élevés mais bien décidés à ne plus l’être pendant cinq jours et cinq nuits. Enfin, pas toujours.

Par

0

Silja Sol est Norvégienne. Elle est aussi bergensere. Elle vient donc de Bergen, une des très rares villes du pays dont les habitants peuvent se targuer d’un gentilé. C’est dire le gage d’identité que cette provenance porte en elle. Rencontrée lors du festival d’Oya, à Oslo, Silja a été l’un de nos coups de coeur. Et niveau coeur, elle s’y connaît.

Par

0

 

La voix de Natalie Prass est comme Natalie Prass, elle est jolie, élancée et menue, une voix brindille, lilliputienne et virtuose. Une voix qui s’écoute de près, que l’on pourrait craindre […]

Par

0