Vostok 5 will release a CD of five songs about people and animals in space.

Le nouveau projet de Darren Hayman (ex-Hefner, ex-The French, ex-Darren Hayman and the Secondary Modern…), original et conceptuel ! A suivre…

Par

0

Mieux que le denier de l'Eglise

Said the Gramophone needs you

Chaque année, à l’approche de l’été, Said the Gramophone lance son ‘Funding Drive’ : un mois pendant lequel le meilleur weblog musical de tous les temps, de tous les pays et de tous les ordinateurs demande à ses lecteurs de lui envoyer un peu d’argent pour qu’il continue à exercer. C’est maintenant…

Lire la suite

Il y a six ans, Jérôme Solal avait déjà les mots justes et l’expression poétique pour exprimer son admiration (sa passion presque) pour Antony Hegarty. Il avait proposé ses textes à la Blogothèque et nous l’avions accueilli à deux occasions. De cette obsession artistique (et plus encore), il a fait un livre, entre l’hommage panégyrique et la biographie romancée.

Par

0

Please Don’t Blame Mexico, que nous avions filmés il y a quelques mois, vient de sortir un chic clip pour ‘Panorama’, comme la résurgence d’un polar parisien des seventies. Et cadeau bonus, le groupe offre son EP au téléchargement sur sa page Facebook.

Par

0

Une vidéo avec une jolie danseuse, un rock aux accents anciens d’Echo & the Bunnymen, l’Ecosse en toile de fond… le nouveau single de Roddy Woomble est une bien belle réussite.

Par

0

Après un premier titre ce week-end, Beirut vient de dévoiler la face B de son nouveau single :  solennel, habité, joué au piano mais toujours accompagné de cuivres, Goshen calme le jeu après la joyeuse fanfare d’East Harlem. Frissons.

Par

0

Björk a une super belle doudoune (et un nouveau single dans son autoradio).

Par

0

A lire

Où est Bon Iver ?

C’est du journalisme à l’ancienne, un article long, avec un reporter qui a bougé, qui est allé voir de ses propres yeux ces endroits sur lesquels tant de monde fantasme. […]

Lire la suite

Arrington de Dionyso a enregistré depuis 1993 pas moins d’une dizaine d’albums avec son groupe Old Time Relijun, ainsi qu’une poignée d’autres sous son propre nom, d’inspiration plus free. Il maîtrise une technique vocale diphonique millénaire, joue de la guitare électrique, de la clarinette basse et de la guimbarde. Depuis trois ans, Arrington a décidé de chanter ses visions hallucinées en indonésien, par amour. Nous l’avons longuement interviewé.

Par

0