#20

Cette année, je ne sais pas ce qui se passe, mais on a décidé de me combler musicalement. Après plusieurs mois d’absence, il y avait eu, coup sur coup, Efterklang, […]

Par

0

The version of the Lulu music I did with Metallica is awe-inspiring. It’s maybe the best thing done by anyone, ever. It could create another planetary system. I’m not joking, and I’m not being egotistical.

Lou Reed, en toute modestie, dans une interview au New York Magazine. On se permet de douter.

Par

0

WU LYF donnait, mardi et mercredi, ses deux premiers concerts parisiens. Plus d’un an après la découverte. Les voir enfin. Un an d’attente, d’excitation et d’espoirs pas déçus.

Par

0

The songs are meant to show the dark side of my head. Garden of love is a tale of how a relationship can change and turn in on itself. Heartbreaker is pretty much how I feel at the moment, dark and disorientated with love and relationships

Foxface est de retour après quelques années de silence. Deux morceaux très sombres et un très joli “Do Your Thing” par Michael Angus, seul homme à la barre désormais…

 

 

 

 

Par

0

Dinu Lipatti est un pianiste roumain, né à Bucarest en 1917, mort à 33 ans de la maladie de Hodgkin. Il était né avec des prédispositions remarquables : oreille absolue, sens du rythme impeccable, mémoire musicale hors du commun, longues mains lui permettant de prendre, comme Bach, les douzièmes sur le clavier (distance Do-Sol), dos d’athlète supportant des bras lourds dont il usait pour produire des nuances plus subtiles… Voici l’histoire d’un homme qui a offert sa vie à un instrument.

Par

0

 

Il y a les musiciens tatillons, les control freak, les poètes, et il y a Wavves, une triplette à côté de la plaque, presque oublieuse de son talent à faire des tubes de l’été. On peut appeler ça un film punk.

Par

0

Difficile de reprendre “Sinnerman” depuis que Nina Simone a posé ses mains dessus. De gospel incantatoire paisible né à la fin du XIXe siècle, la chanson est devenue frénésie rythmique et rares sont ceux qui s’en tirent sans y perdre leur caractère. Jusqu’aux Black Diamond Heavies, duo de rock minimal et salopé, qui a tout compris à cette histoire de pécheur revanchard.

Par

0

Your Headlights Are On et moi, c’est une drôle d’histoire, gentiment ambigüe. Nous avons passé quelques jours ensemble, entre les gouttes et les bras du fjörd. Assez longtemps pour qu’il fasse beau, qu’il pleuve et qu’il refasse beau à nouveau, assez de temps pour parler musique, fiançailles et boire des coups, évidemment.

Par

0

Ce weekend, le Café de la danse met la Réunion à l’honneur. Trois soirs de concerts avec quelques pointures du maloya (Christine Salem, Davy Sicard et Urbain Philéas), du théâtre en créole et des bonbons piment…

Par

0

Les Montréalais de Code Pie reprennent l’insupportable single de Justin Bieber façon girl group des sixties. Miam.

Par

0