On a d’abord été pris de panique en les voyant décharger leur van : une guitare, une basse, des claviers, une batterie, des micros, un projecteur, des câbles en pagaille et des enceintes se sont lentement entassés au milieu de ce restaurant du 11e qu’on avait trouvé pour l’occasion.

Par

6

Les chansons de NYX, vingt-et-une fois remixées sur un double album au titre faussement explicite. Plutôt que des remixes, des réinterprétations et réappropriations des titres les plus obsédants d’un des grands disques de l’année passée.

Par

2

Voilà un groupe gigantesque, qui a marqué à jamais cette époque dont on vous rabat les oreilles, le début des années 1990, en deux albums, un EP et quelques faces B. Un groupe phare pour tous ceux qui ont joué ces disques à une époque où rien, absolument rien ne leur ressemblait. Rien après non plus, à vrai dire : n’écoutez pas ceux qui vous disent qu’ils auraient initié un genre, ouvert une lignée, vous seriez très déçus.

Par

0

#4

De Los Angeles à San Francisco, des ballades morbides de Chelsea Wolfe au drone fragile de Foie Gras, on dirait que le soleil a définitivement déserté la Bay Area pour laisser place à un gros nuage noir. Bonne nouvelle, une partie de moi se réjouit de voir une horde de créatures lucifuges mettre fin à quatre décennies de pantalons de chanvre, de guitares moisies et de propreté contestable.

Par

1

Entre deux concerts rock, le festival Days Off rendra hommage, le temps d’une soirée exceptionnelle et en sa présence, à un des compositeurs les plus importants de ces cinquante dernières années. Steve Reich, ou comment le minimalisme a fini par faire grand bruit dans la musique…

Par

1

Samedi 2 juin, on retourne à Commune Image, mais cette fois, on change tout : on prend une après-midi entière (à partir de 15h30) et outre nos films, il y aura de quoi gouter et prendre l’apéro, de quoi occuper les enfants, des stands de vinyles, la première française du film “Music Man Murray” de Richard Parks et également de beaux films exclus Blogo (tournés à Paris, Reykjavick, Los Angeles, Træna..). L’entrée est gratuite pour les moins de 12 ans et à 6 euros pour les plus grands. On vous attend ! (tous les détails ici)

Par

1

Cela faisait plus d’un an que nous étions sans nouvelles de Christopher Porpora et son projet Cheval Sombre. Le voici de retour avec un nouvel EP et un clip qui vous donnera une bonne idée du calvaire enduré par un myope cherchant ses lunettes au réveil. Si Mad Love, son LP à paraître sur Sonic Cathedral, est taillé du même bois que cette chanson, gageons que Cheval Sombre relèvera le lourd défi de nous faire oublier l’impossibilité de voir les Spacemen 3 à nouveau réunis.

Par

1

Entre un show case et un concert de sa première tournée française, rencontre avec Ewert and the Two Dragons. Le groupe s’est échappé de l’Estonie, fière de lui trop étroite pour son talent, pour délivrer la pop ouvragée et spontanée qui illumine son deuxième album, “Good Man Down”.

Par

0

 

Zoe Keating s’est installée, avec son violoncelle, son ordinateur, ses enceintes, au milieu de l’aéroport international de San Francisco, pour une prestation d’une intensité rare.

Par

2

Maîtriser les accents, les codes et les styles. Et, d’ici, aller plus loin encore que les références/idoles/modèles de là-bas. Hold Your Horses et The Aerial, deux groupes français, lorgnent allègrement vers l’outre-(Atlantique/Manche) avec panache et gouaille.

Par

0

 

Leticia Novaes est un rare personnage. Elle danse, flotte dans l’espace et pousse ses chansons avec une douceur impeccable, sans jamais en faire trop. Non seulement la musique de son […]

Par

3

L’équipe de Yours Truly a filmé Willis Earl Beal chez sa grand mère, à Chicago. Interview au téléphone, plus une chanson, face au téléphone.

Par

3

Arlt c’est Sing Sing, Eloïse Decazes et Mocke. Un trio. Leur nouvel album s’intitule “Feu la figure”. Il a été enregistré au mois de janvier dernier par les soins de Radwan Ghazi Moumneh. C’était à l’Hotel2Tango, à Montréal, lieu de naissance et point névralgique du label Constellation. C’était après une tournée de quinze jours au Japon en compagnie de Tori Kudo, le leader barré des Maher Shalal Hash Baz. “Feu la figure” n’a pas les défauts d’un deuxième album. Il n’est ni la redite du premier, ni son contrepied. Aucun geste forcé. Que des gestes posés. Une évolution presque naturelle pour ceux qui ont préféré continuer à jouer plutôt que de se figer dans une configuration pourtant belle et heureuse qui s’appelait “La Langue”. C’est surtout un disque enthousiasmant…

Par

0