Des vies de musiciens

La première critique qu’a lue Joseph Arthur sur son travail ? “Apprends à écrire des chansons avant d’essayer de les chanter”. Lui, Michael Franti et quelques autres parlent de leur […]

Lire la suite

Weblog

Ça gicle

Nous étions sans doute à côté de la plaque. Mais ce matin, je pense avoir compris : l’extrême violence, de préférence entre personnes de bonne compagnie, est très à la […]

Lire la suite

MP3blog

The Long Winters

J’ai regardé Elizabethtown l’autre jour et ça m’a fait me sentir bien. C’est un film bancal, Elizabethtown. A l’image de la toute filmographie de Cameron Crowe, ancien journaliste rock devenu […]

Lire la suite

Dr Dog – Takers & Leavers

Dans ma quête éreintante du nouveau groupe dont personne n’a encore parlé et qui me conduit jusque dans les bas-fonds de Myspace, j’ai déniché aujourd’hui Dr Dog, des amis de […]

Lire la suite

Beirut to Brazil

Beirut a-t-il les mêmes lubies qu’Arcade Fire ? En live, Zach Condon et ses amis reprennent eux aussi le classique Brazil . A écouter, avec l’intégralité d’un concert, sur Mocking […]

Lire la suite

#4

C’est un groupe qui porte le nom d’un duo, qui comprend quatre membres, un groupe qui est principalement l’oeuvre d’un homme. C’est quatre en deux, qui a germé en un, […]

Par

0

Freschard micro-tour

Après avoir regardé le Concert à emporter de Herman Düne, vous serez bien inspirés d’aller écouter Freschard qui effectue une micro-tournée française cette semaine : Paris le 25, Dijon le […]

Lire la suite

 
#21

Ils ont joué dans ma rue, dans ma rue qui se réveillait avant la nuit. Et c’était comme s’ils faisaient partie de cette vie, comme s’il était normal que deux gars jouent de la guitare et de la boîte à rythme au milieu du train train. Et puis, on est rentré chez César, qu’on ne connaissait pas. C’était le début des surprises.

Par

0

“J’ai trente ans et je ne me suis jamais laissé pousser la barbe, ni déguisé en femme”, chantait Katerine. Moi, j’ai trente ans, et je me suis toujours demandé : c’était comment la musique en 1976 ? Dans le cadre d’un cadeau collectif fait à un potentiel auteur de la blogo (Cyril S., bise à lui, il vient écrire ici quand il veut), esquisse d’une tentative de réponse : en 1976, la pop se cherche. Les valeurs sûres se perdent, le disco fait bien bouger bien des popotins et le punk prépare sa révolution souterraine. Mais, comme dirait un président du PSG, c’est une année de transition.

Par

0

Gamine – A Découvrir

En soirée, boire et parler musique sont mes activités principales. Il arrive que ce ne soit pas inutile et que l’on me conseille un nouvel artiste. Hier, c’était Gamine, suave […]

Lire la suite

Boys & Girls in America

The Hold Steady , ou comment le classic-rock de stade à grosses guitares (…et synthés prog’ …et chœurs féminins) est à nouveau classe et intéressant en 2006. Au point que […]

Lire la suite

JASRAC v/s YouTube

C’est Ecrans qui nous l’apprend : la JASRAC (Société japonaise pour les droits des auteurs, des compositeurs et des éditeurs) a demandé à YouTube de supprimer presque 30 000 vidéos […]

Lire la suite

31 Knots new EP

31Knots, sort ce 27 octobre un nouveau EP, intitulé Polemics et d’ores et déjà commandable chez Polyvinyl. A l’écoute du MP3 de Sedition’s Wish, offert au télchargement ici, il semble […]

Lire la suite