Disait Dylan

“The Ten Most Incomprehensible Bob Dylan Interviews of All Time” rassemblées par le New York Magazine avec de l’écrit et des images qui bougent.

Lire la suite

French Cowboy & Little Rabbits

Les Little Rabbits changent de nom et s’appellent désormais les French Cowboy. Nantes va devenir la capitale du western. Musicalement l’album est orienté dirty folk et dans l’attitude les ex-Petits […]

Lire la suite

Oink is dead

L’union des polices européennes a eu raison de Oink, haut lieu du téléchargement de disques nouveaux, ou bien rares, ou bien épuisés, ou bien… Bref, Oink is dead.

Lire la suite

Le Volume courbe revient

Charlotte, la french copine londonienne de Kevin Shields a trouvé des vieilles santiags, un harmonica dylanien et un banjo bluegrass dans une brocante de Portobello. C’est toujours le Volume Courbe, […]

Lire la suite

L’enfant assassin des robes

Yves Saint Laurent, des robes, un regard dingue et la musique de Jean-Claude Vannier… Merci à Finders Keepers d’avoir exhumé cette séquence pour sa réédition de L’Enfant assassin des mouches […]

Lire la suite

 
#69

Avec les petits gars de Montréal, on est descendus dans le métro à l’heure de pointe. Et c’est comme si on avait pas été là : merci les Parisiens !

Par

0

“Paul McCartney” are words that go together well indeed: an effortless creativity, a unique songwriting history and a longevity in the music business today’s musicians can only dream of. Try and place “the Frog Song” and “Helter Skelter” in a single sentence, add a knighthood, a tabloid obsession with his personal life, and you will soon realise why Paul McCartney is an eternal phenomenon.

La Blogothèque goes all continental and launches into a conceptual debate with the man himself: “Paul McCartney, wot iz it?”

Par

0

“Paul McCartney” sont des mots qui vont très bien ensemble, assurément : une créativité sans peine, un passé unique dans la composition de chansons et une longévité dans le milieu de la musique qui fait rêver plus d’un musicien. Essayez de placer “The Frog Song” et “Helter Skelter” dans la même phrase, ajoutez un titre de chevalier, l’obsession des tabloïds pour sa vie privée, et vous réaliserez très vite pourquoi Paul McCartney restera à jamais un véritable phénomène. La Blogothèque la joue à la française et se lance dans un débat conceptuel avec l’homme en personne : “Paul McCartney, kezako ?”

Par

0

What do you want to be when you grow up? “I want to meet Paul McCartney”.

A fairly thin life project, one I sensed wasn’t quite welcomed. But at least it wasn’t half as bad as that weird kid who said he wanted to become a bunny when he grew up, and was convinced he lived in a country called ASDA.

I on the other hand, am waiting in North London on a crisp Thursday morning for the man to ring me, 25 years later.

Par

0

Soul Sides Boxset

On savait déjà Soul Sides être une incontournable mine d’or pour tous les amoureux de soul, funk et musiques sœurs. Olivier Wang se lance désormais également dans la rédaction de […]

Lire la suite

Too bad

Dur, l’International Federation of Phonographic Industry s’est fait pirater son adresse web par… The Pirate Bay, qui y a installé l’International Federation of Pirate Interests. (via Le goûter du mercredi)

Lire la suite