Chérie, la cassette est coincée dans le magnéto”.
Les Vermontais bricoleurs de Blanche Blanche Blanche sont de retour avec Scam, un 7qui vient de sortir sur le label allemand Adagio 830. Vous pouvez d’ores et déjà essayer de regarder sans cligner des yeux le clip de la face B, “Press Dumps”.

Par

0

En novembre dernier c’est encore à Almost Musique que l’on devait cette jolie découverte lo-fi. Younolovebunny, un Danois prolifique de 30 ans a sorti chez eux sa K7 (oui, oui) le 1er janvier dernier. On ne peut que vous conseiller de ressortir votre walkman et de l’acquérir. Vous pouvez aussi en écouter quelques titres ici. Et si vous avez un coup de coeur, soyez rassurés, Claus Frøhlich a déjà écrit et enregistré 700 morceaux. On a un peu de marge.

Par

0

 

C’est un parfum ancien qui nous revient, une atmosphère que l’on croyait perdue, prise dans les rets de nos nostalgies. Une douce soirée d’automne, une petite troupe, des amis, des inconnus aussi, et un chanteur pour mener l’errance collective, timide et insouciante dans les rues de Paris, la nuit.

Par

4

De tous les retours d’artistes, il n’y en avait pas un plus désiré, et pas un plus improbable, que celui de David Bowie. C’est pourtant le cas : une nouvelle chanson splendide, et un album dans deux mois. Merci David ! <3 <3 <3

Par

4

En 2010, Gil Scott-Heron faisait paraître son dernier album, “I’m new Here”, avant de s’éteindre, à l’âge de 62 ans. Alec Wilkinson a rencontré à plusieurs reprises l’auteur de “The Revolution Will Not Be Televised” – un titre fondateur, et l’une des chansons les plus lucides qui ait été écrite sur ce qu’on a appelé “révolutions” à la fin des années 60, et sur la société du spectacle -, chez lui, dans sa “cave”, à Harlem, durant la dernière année de sa vie. Il en résulte cet émouvant portrait initialement écrit pour le New Yorker, et publié aujourd’hui dans son intégralité dans la Revue Feuilleton.

Par

0

Ceci est la pochette du prochain album de House of Love, prévu pour le 1er avril prochain. Et c’est sans doute l’une des plus chouettes nouvelles de ce début d’année.

Par

0

La BBC s’est amusée a recréer virtuellement les outils du “BBC Radiophonic Workshop”, où l’on produisait des sons pour les émissions dans les années 60. Au programme, un créateur de rafales d’arme à feu, ou les Tape Loops utilisés par Delia Derbyshire, qui fut l’une des premières musiciennes à utiliser l’électronique.

Par

0

Ils ont tous refusé de suivre les règles. Ils ont défié les lois de la géométrie. Ils n’en ont fait qu’à leur tête. Ils se sont rebellés contre le format pop, contre le temps, contre le son et l’ordre. J’ai démonté des cloisons avec eux cette année, cassé des murs de briques bien alignés et tout reconstruit comme si le passé n’existait pas. Ce sont mes douze disques pour 2012.

Par

1

 

“Listen, young man. You know who I am, right ? You know what we do ? We’re the Jon Spencer Blues Explosion. We play Rock’nRoll. We make noise, and the way he drums is the way he drums. So now, listen to the sound check, and if you don’t like it, just tell us. We’ll pack and go. Ok ?”.

Par

0

C’est comme si chaque mois de l’année, Nils Frahm devait nous faire un cadeau. Voici décembre, donc, et c’est cette fois une MixTape. 55 minutes de musiques parfaites sous le sapin. Merci Nils.

Par

0

Sur le dernier album de Josephine Foster, on trouve une chanson qui s’appelle « Blood Rushing » ; un morceau qui synthétise tout ce qu’on aime chez cette américaine, exilée volontaire en Andalousie, qui distille depuis douze ans une folk dépenaillée et bohémienne, capable de se frotter à la tradition du Lied allemand, à la poésie d’Emily Dickinson ou aux mélodies populaires espagnoles collectées par Garcia Lorca, avec la même grâce perturbée, et perturbante.

Par

0

Dans un monde censé, Morrissey cachetonnerait péniblement, Muse n’existerait pas et Stephen Jones remplirait les stades. The End Is Here : Babybird, Rock’n'roll and a happy ending. Who could ask for more ? Maintenant en vidéo, trop tard hélas…

Par

0

Six ans après Personne ne le fera pour nous, Mendelson, le meilleur groupe de rock français au monde sera de retour au printemps…

Par

0

L’âge aidant, entre deux claques plus ou moins remuantes (Efterklang, Motorama, Mono…), j’en viens à écouter des disques d’univers qui me sont nettement moins familiers : jazz, musique contemporaine, traditionnelle et classique. A adorer certains pans (Francesco Tristano, Andras Schiff…), à rester insensible à d’autres (le free-jazz en général) et à trouver fascinantes les incursions que font les uns chez les autres…

Par

3

 

Jakarta. Nous traversions centres commerciaux et rues bruyantes, de singes déguisés en clown en restaurants de passage nocturne, au beau milieu de ce trafic infernal propre à la mégalopole javanaise. Je ne voulais pas qu’ils s’arrêtent, pas une seconde ne devait nous laisser respirer. Prendre à la gorge en gonflant les muscles et en marchant droit devant.

Par

3

Low fête ses 20 ans de carrière. Low revient en mars avec un nouvel album. Et Low est le sujet de ce long film, qui inclut plusieurs versions incroyables de leurs chansons (comme à 11’00) et des publicités comme on n’en fait que dans l’Amérique profonde.

Par

3

 

J’ai souvent rêvé de vivre dans une chanson de Two Gallants. Et d’y mourir façon cowboy, à me faire latter le bidon à coup de santiags, mort-saoul dans le fond du saloon. Entre le crachoir et le piano, précisément. Alors quand ils étaient de passage à Paris il y a deux mois, j’ai décidé de “vivre le rêve”, comme on dit chez l’oncle Sam, le temps d’une session.

Par

0