La Blogothèque http://www.blogotheque.net Mon, 25 Sep 2017 10:22:23 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.8.1-alpha The National, Bon Iver & Lisa Hannigan @ Cork Opera House http://blogotheque.net/2017/09/25/national-bon-iver-lisa-hannigan-cork-opera-house/ http://blogotheque.net/2017/09/25/national-bon-iver-lisa-hannigan-cork-opera-house/#comments Mon, 25 Sep 2017 10:22:23 +0000 http://blogotheque.net/?p=25607 C’était un festival pas comme les autres. Un festival où tout ne s’est pas passé dans une salle, à une heure définie, mais où se sont succédés, pendant trois jours, à Cork, en Irlande, des dizaines de concerts secrets, de collaborations, de croisements entre les musiques actuelles, contemporaines, la danse, le théâtre et la performance (oui, on a vu l’acteur Cillian Murphy – qu’on avait interviewé il y a quelques temps sur la Blogo – réciter un texte de l’auteur irlandais Enda Walsh, accompagné par les deux frères Dessner en impro, à la guitare).

On se souviendra donc longtemps du festival Sounds From A Safe Harbour, et notamment des trois concerts exceptionnels qui ont eu lieu au Cork Opera House les 14, 15 et 16 septembre. On y a vu la gloire locale Lisa Hannigan interpréter ses titres au côté du National Symphonic Orchestra de la RTÉ, Bon Iver jouer en trio, accompagné par une chorale, Fionn Reagan, Aaron et Bryce Dessner de The National, et The National donner le premier concert de sa tournée européenne avec un choeur composé entre autre de Mina Tindle et de Halo Maud, et Justin Vernon de Bon Iver.

La bonne nouvelle, c’est que nous avons filmés ces trois concerts pour ARTE Concert, et qu’ils sont à revoir maintenant ci-dessous.

The National

Bon Iver

Lisa Hannigan et le RTÉ National Symphonic Orchestra

Un immense merci au festival Sounds From A Safe Harbour et au Cork Opera House pour leur accueil et leur bienveillance.

]]>
http://blogotheque.net/2017/09/25/national-bon-iver-lisa-hannigan-cork-opera-house/feed/ 0
L’Édition Festival : Metronomy, Otzeki, Kadhja Bonet, KOKOKO! et Oh! Tiger Mountain http://blogotheque.net/2017/09/22/ledition-festival-metronomy-otzeki-kadhja-bonet-kokoko-oh-tiger-mountain/ http://blogotheque.net/2017/09/22/ledition-festival-metronomy-otzeki-kadhja-bonet-kokoko-oh-tiger-mountain/#comments Fri, 22 Sep 2017 15:46:47 +0000 http://blogotheque.net/?p=25605 Un festival niché dans les lieux emblématiques et méconnus de Marseille, cinq groupes, du soleil et des performances uniques : c’est ce que l’on a ramené de la 3e édition de l’Édition festival qui se tenait en juin dernier – d’un live de Metronomy au Théâtre Silvain à un concert privé intense d’Otzeki à la Chapelle de la Vieille Charité, en passant par trois Concerts à Emporter aussi différents les uns des autres de l’enivrante Kadhja Bonet et KOKOKO! au Château Borely et Oh! Tiger Mountain dans les rues du quartier du Panier.

]]>
http://blogotheque.net/2017/09/22/ledition-festival-metronomy-otzeki-kadhja-bonet-kokoko-oh-tiger-mountain/feed/ 0
Shame http://blogotheque.net/2017/09/22/shame-2/ http://blogotheque.net/2017/09/22/shame-2/#comments Fri, 22 Sep 2017 15:25:50 +0000 http://blogotheque.net/?p=25603 On les avait manqué au Great Escape l’an passé, à notre grand désarroi, mais on s’était vite rattrapé au Pitchfork Paris la même année. Ce qui nous avait frappé chez eux, hormis le punk qui suintait de tous leurs pores, c’était leur habilité à écrire et jouer des morceaux aussi bruts que travaillés ; leur don pour se rouler par terre et jeter leurs chemises au feu sans perdre de vue une certaine idée d’un rock mélodique, construit, qui ne se répète par miracle jamais.

Car si les cinq (très) jeunes garçons de Shame brûlent la chandelle par les deux bouts sur scène et ne s’embarrassent pas de politesses, ils savent aussi écrire des chansons-hymnes qui collent aux baskets et galvanisent les foules, des lignes de basse qui rendent fou, des riffs de guitares qui hérissent les poils – le tout mené par un chanteur d’à peine 20 ans au charisme renversant.

Autant dire que l’on n’a pas longtemps hésité à inviter ces sales gosses à prendre d’assault notre 52e Soirée de Poche à la Brasserie Gallia cet été, entre deux fûts de bière et deux orages.

“Il risque de pleuvoir pendant le show les gars.”
“Oh tu sais, nous, on s’en fout, on est Anglais.”

Punk is not dead, comme on dit.

Shame seront en concert le 1er décembre au Point Ephémère.

]]>
http://blogotheque.net/2017/09/22/shame-2/feed/ 0
Phoenix – Ti amo live at Teatro Bibiena http://blogotheque.net/2017/09/13/phoenix-ti-amo-live-teatro-bibiena/ http://blogotheque.net/2017/09/13/phoenix-ti-amo-live-teatro-bibiena/#comments Wed, 13 Sep 2017 13:49:01 +0000 http://blogotheque.net/?p=25592 Nous nous sommes rencontrés il y a huit ans de cela. Wolfgang Amadeus Phoenix venait de sortir, ils n’étaient pas très à l’aise avec l’idée de jouer en acoustique, et les Phoenix ont instauré une règle qui prévaudrait lors de tous les tournages que nous ferions ensemble : ils nous mettaient au défi. C’était à qui aurait l’idée la plus excitante, à qui se sentirait assez fou pour la réaliser.

Ce furent donc un Concert à Emporter de ’1901′ improvisée sur le parvis du Trocadéro, un ‘Lizstomania’ sur le toit d’un bus à touristes, puis ‘Entertainment’ en plan séquence au drone au dessus du Château de Versailles, ‘Bourgeois’ chantée live dans un avion en vol, une barque, un jardin paisible, des crowd surf dans la foule d’un festival…

“Dans un pays où il y a des églises de la Renaissance tous les 500 mètres, je suis sûr qu’on peut trouver un endroit vraiment fou, non ? “. C’est comme cela que Branco nous a mis au défi cette année. Nous cherchions un lieu italien, pour répondre aux obsessions clairement identifiées dans leur dernier album, Ti Amo,  et le groupe nous signifiait qu’il aimerait vraiment un endroit fou, unique, et vraiment  italien.

Nous avons alors cherché, avec l’aide des équipe de Google Arts and Culture. C’est en fouillant sur leur site que nous avons trouvé la pépite. Le Teatro Bibiena, un théâtre académique du XVIIIe siècle édifié à Mantoue, dans le nord du pays. Un théâtre à l’architecture et à l’ornementation étourdissantes, dont l’acoustique était si bonne qu’il accueillit rapidement des concerts, dont un donné en 1770 par un ado de 14 ans nommé Mozart.

L’endroit trouvé, nous avons pu nous prêter à notre jeu favori, et nous lancer des défis. Jouer en live et dans une configuration légère un morceau bourré d’effets. Filmer un long plan séquence dans un théâtre sans arrière scène et donc sans endroit où se cacher.  Tourner le tout en 35 mm. Aller recruter les figurants parmi les habitants de la ville. Parmi ceux-ci, un jeune homme, qui arborait sur son avant-bras un tatouage : les bombes de ‘Wolfgang Amadeus Phoenix’. La boucle était bouclée. Action.

PS : Un autre article racontant le tournage est disponible sur le site de Google Arts and Culture. Vous pouvez aussi aller y explorer le Teatro Bibiena dans les détails. PS 2 : Mille mercis à la ville de Mantoue pour leur aide sur le tournage, et pour la mise à disposition du théâtre.
PS 3 : Dix mille mercis à Google Arts and Culture et leur base de données impressionnante, qui  nous a permis de trouver ce théâtre incroyable.

 

]]>
http://blogotheque.net/2017/09/13/phoenix-ti-amo-live-teatro-bibiena/feed/ 0
Moses Sumney http://blogotheque.net/2017/09/12/moses-sumney-2/ http://blogotheque.net/2017/09/12/moses-sumney-2/#comments Tue, 12 Sep 2017 12:33:39 +0000 http://blogotheque.net/?p=25585 Tout le monde était bouche bée. La chair de poule tenace. Nous étions le 29 mars, l’hiver commençait à lentement céder sa place au printemps, et Moses Sumney venait, devant une poignée de Parisiens réunis à l’Eglise Saint Eustache ce soir là, de livrer une performance si troublante que l’on peinait tous à retrouver l’usage même de la parole.

Car c’est bien en cela que Moses excelle : laisser son public sans voix, inciter ceux qui le regardent et écoutent ses boucles de guitares infinies et sa voix capable des plus grands écarts à vouloir prolonger cet état d’extase et de d’apesanteur absolue, comme lors de cette nuit passée avec lui dans les rues de New York il y a deux ans. Comme lors de cette fin d’après-midi en plein coeur de Paris passée à jouer “Indulge Me”.

]]>
http://blogotheque.net/2017/09/12/moses-sumney-2/feed/ 0
Magic Saudaá #6 et 7 http://blogotheque.net/2017/09/06/magic-saudaa-6-7/ http://blogotheque.net/2017/09/06/magic-saudaa-6-7/#comments Wed, 06 Sep 2017 08:57:18 +0000 http://blogotheque.net/?p=25554 Épisode #6 : La Mongolie

Réalisé par Gegeesuren Dulguunbaatar

Deux salles, deux ambiances. D’abord les frontières du Gobi, une terre aride lacérée par les vents et la foudre, puis une dégustation de thé dans le calme d’un intérieur calfeutré du tumulte de la capitale mongole. Témoignages tout en contraste, ces images narrent un périple de plusieurs jours ponctué par la fureur des éléments, quelques yourtes, la maladie et des shots de vodka sifflés à la belle étoile. Au milieu de tout ça, quelques épiphanies sereines et des rituels habités dans décor fantasmatique, ainsi décrits par notre organiste : « J’aperçus alors les premiers reliefs entre le vert pâle de la steppe et le noir très profond des montagnes. Nous avons marché sur le sable encore chaud des dunes à la nuit tombée, porté des crânes de chèvres et brulé des buissons plus secs encore que l’air qui les traverse. Le monde que nous connaissons semblait nous échapper et seules quelques images de films ancrées dans notre imaginaire nous ramenaient sur terre. » Mais surtout, une «  rencontre improbable entre mon orgue mécanique, la guitare de Davaajargal Tsaschikher et le Morin Khuur de Munkhjargal Lkhagvaa (horse head fiddle), un instrument traditionnel mongole, hommage du nomade à son cheval. »

Retrouvez l’histoire complète dans le carnet de voyage d’Alexis par ici.

Magic Saudaá # 6 – Mongolia from Saudaá Group on Vimeo.

Épisode #7  : L’Islande

Réalisé par Florent Clavel

Du noir le plus noir jusqu’à l’aurore polaire, ce septième épisode ne chante que pour la Nuit et tous ses Noms. Pour son voile impitoyable et lancinant qui recouvre cette terre de glace, dans laquelle on devine le visage des pêcheurs islandais, burinés par des siècles de froid et de pluie. Elle chante pour cet écrin de ténèbres dans lequel les étoiles peuvent brûler et danser au son du langspil - cithare à bourdon traditionnelle de l’île – et des vers empruntés à Hannes Jónasson. C’est le chant de l’acceptation que nous livre ici cette magnifique vidéo, celle de se résigner à laisser s’éteindre le phare, de voir les amours et les amitiés s’enfoncer puis disparaître dans les Ténèbres. Et enfin, paupières mi-closes à tâtons, voir se révéler la plus belle des Lumières, celle qui n’existe qu’à l’extrême Nord de la Terre et de son propre cœur.

Retrouvez l’histoire complète dans le carnet de voyage d’Alexis par ici.

Magic Saudaá # 7 – Iceland from Saudaá Group on Vimeo.

Artwork ©Michael Sallit

> Vous pouvez désormais commander le disque issu de ce projet autour du monde, auto-enregistré et auto-produit. Dix cartes postales sonores à l’orgue de barbarie, mélange de bourdons, instruments traditionnels, collages sonores, voix sublimes d’enfants ou de mendiantes, océans d’Uruguay ou neige fondue du Temple de Garni. Disponible en contactant Alexis directement à alexspaul arobaz gmail point com.

> Alexis sera en concert à Bordeaux le 16, 22 et 23 septembre dans le cadre de la saison Bordeaux Paysages 2017. Plus d’infos par ici et par là. Il passera également par Nantes au Lieu Unique le 14 septembre pour un atelier discussion dans le cadre du festival Les Orientales. Les parisiens devront attendre le 6 janvier pour un concert à l’Institut des Cultures d’Islam.

> Le documentaire sur le passage d’Alexis au Liban sera disponible en septembre. Il faut suivre la série Interstices pour en savoir plus : https://www.facebook.com/serieinterstices/

> Tous les épisodes de  Magic Saudaá sont regroupés dans cette rubrique.

Photo bandeau par Michela Balloi Artwork des Cartes Postales Sonores par Michael Sallit.

]]>
http://blogotheque.net/2017/09/06/magic-saudaa-6-7/feed/ 0
Fractured Air x Blogothèque – S02E08 | August mix http://blogotheque.net/2017/09/01/fractured-air-x-blogotheque-s02e08-august-mix/ http://blogotheque.net/2017/09/01/fractured-air-x-blogotheque-s02e08-august-mix/#comments Fri, 01 Sep 2017 12:57:36 +0000 http://blogotheque.net/?p=25578 Each month, Craig and Mark from Irish music website Fractured Air will curated an exclusive mix on Blogothèque with old favourites, new comers, excerpts of interviews and premieres.
Listen to previous episodes -

fracturedair_august17

August’s mixtape features a pair of tracks from This Is How We Fly’s eagerly-anticipated second album Foreign Fields, due for release on 15th September 2017. The four-piece comprise the renowned musicians: Petter Berndalen (drums), Nic Gareiss (percussive dance), Seán Mac Erlaine (clarinets, electronics) and Caoimhín Ó Raghallaigh (hardanger d’amore fiddles). Hailing from Ireland, Sweden and USA, the quartet draw upon a rich tapestry of sounds and traditions, drawing upon the raw energy and rich dynamism of jazz and its true spirit of improvisation, together with traditional music’s eternal affinity and appreciation for honing and perfecting one’s craft. Foreign Fields is a joy to behold, its soul-stirring music navigates new sonic terrain while continually pushing its four composers to reach for new heights, forever onwards and upwards for this most inventive and mythical of bands.

UK producer James Holden’s The Inheritors (Border Community, 2013) was one of this century’s finest records, an album for modern times created by one of the most consistently innovative and singular artists making music today. With the announcement that it’s long-awaited follow-up, The Animal Spirits (due for release on 3rd November once again via Holden’s own Border Community label), it is bound to rise to the surface on many an end-of-year lists come December. The album (described as “synth-led folk-trance standards”) features Holden’s newly assembled group of “fellow travellers”, James Holden & The Animal Spirits. The personnel comprises long-time collaborators Tom Page and Etienne Jaumet, as well as Marcus Hamblett, Liza Bec and Lascelle Gordon. The album’s lead single, “Pass Through The Fire” has so far been unveiled, the track having been inspired by his 2014 trip to Morocco to work with late Gnawa music legend Maalem Mahmoud Guinia. James Holden was also recently added to the special guest curatorial program at this November’s Le Guess Who? Festival at Utrecht, where he has invited such stellar musicians as Serbia’s Mario Batkovic and Canada’s Jerusalem In My Heart to his lineup.

August’s mix also features new releases from: Julie Byrne’s Not Even Happiness (Basin Rock); Four Tet’s latest essential single for his Text imprint, “Planet”; Grouper’s new track “Children” (taken from her Ruins album sessions); Rafael Anton Irisarri’s mesmerising The Shameless Years (Umor Rex) and Hype Williams’ Rainbow Edition (Big Dada Recordings).

01. Psychic TV – “Just Drifting” (WEA, Some Bizzare)
02. Moor Mother – “Valley of Dry Bones” (Don Giovanni)
03. Mica Levi & Oliver Coates – “I’ll Keep Going” (Slip)
04. Hype Williams – “#Blackcardsmatter” (Big Dada Recordings)
05. Lee Gamble – “Istian” (Hyperdub)
06. Rhythm & Sound with Cornel Campbell – “King In My Empire” (Soul Jazz)
07. Ken Parker – “My Whole World Is Falling Down” (Heartbeat)
08. This Is How We Fly – “Tí Mór” (Self-Released)
09. Laurel Halo – “Who Won?” (Hyperdub)
10. James Holden & The Animal Spirits – “Pass Through The Fire” (Border Community)
11. Kaitlyn Aurelia Smith – “To Follow And Lead” (Western Vinyl)
12. SAICOBAB – “Bx Ax Bx” (Thrill Jockey)
13. Snapped Ankles – “Hanging With The Moon” (The Leaf Label)
14. Ex Eye – “Xenolith; the Anvil” (Relapse)
15. Suicide – “Cheree” (Red Star)
16. Four Tet – “Planet” (Text)
17. Washed Out – “Down and Out” (Stones Throw)
18. Mariah – “Shinzo No Tobira” (Palto Flats, Columbia)
19. LCD Soundsystem – “tonite” (DFA, Columbia)
20. Severed Heads – “Dead Eyes Opened” (Dark Entries)
21. Jefre Cantu-Ledesma – “Echoing Green” (Mexican Summer)
22. Rafael Anton Irisarri – “Sky Burial” (Umor Rex)
23. This Will Destroy You – “The Puritan” (Julianna Barwick Remix) (Suicide Squeeze)
24. Grouper – “Children” (Bandcamp)
25. Benoît Pioulard – “Rook” (Beacon Sound)
26. Julie Byrne – “Natural Blue” (Basin Rock, Ba Da Bing!)
27. This Is How We Fly – “Fjellvant” (Self-Released)
28. Do Make Say Think – “Shlomo’s Son” (Constellation)

-

Fractured Air is an online music webzine based in Cork, Ireland, which focuses on the best of independent music. Having started in July 2012, Fractured Air offers in-depth interviews, insightful reviews, original artwork and frequent mixes (including guest mixes), spanning the broad spectrum of today’s independent music scene.

Compiled by Fractured Air, August 2017. The copyright in these recordings is the property of the individual artists and/or record labels. If you like the music, please support the artist by buying their records.

]]>
http://blogotheque.net/2017/09/01/fractured-air-x-blogotheque-s02e08-august-mix/feed/ 0
Lisa Hannigan @ Days Off http://blogotheque.net/2017/08/14/lisa-hannigan-days/ http://blogotheque.net/2017/08/14/lisa-hannigan-days/#comments Mon, 14 Aug 2017 14:19:37 +0000 http://blogotheque.net/?p=25572 En tournée estivale, les artistes n’ont que rarement le temps de découvrir la ville ou la salle qui les accueille. Lisa Hannigan jouait le soir même dans la grande salle de la Philharmonie de Paris, mais n’avait pas pu l’arpenter. Nous l’avons donc prise avec nous à la fin de ses balances, pour qu’elle joue dans la grande salle vide, alors que derrière elle, les techniciens s’affairaient déjà sur la scène.

Elle n’avait pas vu les couloirs abstraits qui ouvraient sur la salle, ces murs sans contours, qui se perdaient les uns dans les autres et semblaient abolir la pesanteur. C’est dans cet incroyable espace vide, à la réverbération chaleureuse, que Lisa s’est lancée dans  une puissante interprétation de “We, the drowned”. Loin derrière, sur la scène de la Philharmonie, les techniciens se sont arrêtés, pour écouter cette voix folle et lointaine qui résonnait comme de nulle part.

]]>
http://blogotheque.net/2017/08/14/lisa-hannigan-days/feed/ 0
Typhoon, White Lighter – A Secret Show http://blogotheque.net/2017/08/10/typhoon-white-lighter-secret-show/ http://blogotheque.net/2017/08/10/typhoon-white-lighter-secret-show/#comments Thu, 10 Aug 2017 15:28:36 +0000 http://blogotheque.net/?p=25574 I first met Typhoon in 2011. We climbed trees in the back of an old Austin home before one of their SXSW showcases. And even though we spent less than 20 minutes together that day, they made a deep impression on me and quickly became one of my new favorite bands.

Our paths would cross from time to time in the coming years, each time more special than the last.

But then the White Lighter album came out: one of the most emotional, personal and complete albums of the past 10 years, as far as I’m concerned. I am often touched by songs, but few times does an entire album become the soundtrack to my life. And the more I became obsessed with this album, the more I couldn’t believe how few people knew about it. So I knew that I wanted— no— I needed— to do something with them again.

I emailed Kyle and asked what he thought about doing a secret show where only a few fans could see them play, as if it was a rehearsal. Luckily for me, he obliged.

I arrived in Portland with some of my best friends to film this experience. But we didn’t anticipate the weather. It was the coldest weekend that Portland had in decades. It was so cold that we were genuinely concerned that some of the instruments wouldn’t play right. But as soon as Kyle and the band started playing, that fear quickly subsided. It was almost as if Kyle conducted the temperature in that room the same way he conducts his band: with grace, love, and a gentle wisdom that only he holds— and it’s inspiring and jaw-dropping to witness live.

Any fan of Typhoon will tell you how much their music means to them. It’s personal, it’s sincere, and it makes you tackle emotions you hold deep and don’t take out very often. And for that, they are magic.

]]>
http://blogotheque.net/2017/08/10/typhoon-white-lighter-secret-show/feed/ 0
Kate Tempest @ Days Off http://blogotheque.net/2017/08/09/kate-tempest-days/ http://blogotheque.net/2017/08/09/kate-tempest-days/#comments Wed, 09 Aug 2017 14:02:11 +0000 http://blogotheque.net/?p=25570 Ça fait longtemps qu’on suivait Kate Tempest, et déjà, au temps de son précédent projet, Sound of Rum, la jeune anglais nous impressionnait par le feu qui l’animait. Quelques années plus tard, elle n’a rien perdu de sa poigne, de sa sincérité, et c’est a cappella qu’elle a tourné avec nous un Concert à Emporter sur le toit de la Philharmonie de Paris dans le cadre de l’édition 2017 du festival Days Off.

]]>
http://blogotheque.net/2017/08/09/kate-tempest-days/feed/ 0