La Blogothèque http://www.blogotheque.net Thu, 21 Jul 2016 10:26:30 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.8.1-alpha Concert privé : AIR à la Coupole Niemeyer http://blogotheque.net/2016/07/21/concert-prive-air-la-coupole-niemeyer/ http://blogotheque.net/2016/07/21/concert-prive-air-la-coupole-niemeyer/#comments Thu, 21 Jul 2016 10:09:18 +0000 http://blogotheque.net/?p=24902 C’est un groupe qu’on ne présente plus, une immense pierre de l’édifice de la French Touch qui a repris le chemin des scènes cette année après une trop longue absence.

C’est un endroit surréaliste en plein Paris, une architecture futuriste, démesurée.

Mardi 26 juillet, c’est sous la Coupole Niemeyer que nous accueilleront le duo AIR pour un concert privé exceptionnel, en partenariat avec Arte Concert et Arte.

Pour tenter de gagner des places pour assister au show, c’est très simple : envoyez un mail à blogotheque@gmail.com en mentionnant “Concert privé AIR” dans le sujet et en précisant si vous voulez 1 ou 2 place(s), le tout avant le samedi 23 juillet, minuit.

Un tirage au sort sera ensuite effectué et les gagnants seront prévenus par mail.

Pour les autres, pas de panique : le concert sera disponible sur Arte Concert et diffusé sur Arte, la chaine, dans les mois à venir.

Bonne chance !

Crédit photo : (c) Linda Bujoli

]]>
http://blogotheque.net/2016/07/21/concert-prive-air-la-coupole-niemeyer/feed/ 0
The Moles – Dreamland http://blogotheque.net/2016/07/13/moles-dreamland/ http://blogotheque.net/2016/07/13/moles-dreamland/#comments Wed, 13 Jul 2016 12:41:16 +0000 http://blogotheque.net/?p=24900 En 2004, au tout début de la Blogothèque, j’avais écrit un court article résumant la carrière protéiforme de Richard Davies, alors un de mes musiciens favoris. Des chansons raffinées et cuivrées du groupe Cardinal à la noisy pop de son premier groupe The Moles, il avait su me séduire sous divers apparats. “On nous promet un album pour la fin 2004″, écrivais-je alors .

En fait non, il aura fallu douze ans de plus. Hors un album de Cardinal sorti en catimini, rien, jusqu’à aujourd’hui, ou Richard Davies revient avec The Moles. Un nouvel album, Tonight’s Music, fait des chansons écrites pendant ces années de silence, et enregistrées avec des membres de Sebadoh, Sugar et de the Woods.

L’album comporte quelques belles perles dont ce morceau, ‘Dreamland’, très fidèle aux morceaux historiques du groupe, que nous présentons en avant première.

Tonight’s Music sortira ele 12 août chez Fire Records.

 

]]>
http://blogotheque.net/2016/07/13/moles-dreamland/feed/ 0
Money http://blogotheque.net/2016/07/06/money-4/ http://blogotheque.net/2016/07/06/money-4/#comments Wed, 06 Jul 2016 15:14:27 +0000 http://blogotheque.net/?p=24893 Quand je leur ai dit “à demain”, ils ont répondu “peut-être”. Il faut dire qu’on leur avait fait un sale coup aux Anglais de Money : le rendez-vous était fixé à 8h par un matin glacial de février, le lendemain de leur concert au Point Ephémère, devant l’Eglise St Merry qui nous ouvrait encore une fois si gentiment ses portes.

Autant rompre tout de suite le suspense : ils sont venus, encore bien amochés de leur soirée de la veille, certes, mais prêts à affronter le froid polaire qui régnait dans l’église et qui leur gelait les doigts.

Je ne vais pas réécrire de nouveau tout le bien que je pense de Suicide Songs, leur second album paru cette année. Je l’ai déjà longuement expliqué en avril. Ce disque est, quoi qu’il puisse bien se passer d’ici fin décembre, mon album de l’année, un de ces manifestes magnifiques, étourdissants et démesurés que je chérirais jusqu’à la fin de mes jours.

Tout ce que je peux dire, c’est qu’il y avait quelque chose d’habité dans la façon dont Jamie a déclamé son poème “prayer” avant de chanter, et surtout quelque chose d’absolument sacré dans la manière dont ils ont joué cette version acoustique de ”You Look Like A Sad Painting On Both Sides Of The Sky” à la guitare et au piano, accompagné d’un violoncelle et d’un violon pour donner à ce titre toute la grandeur qu’il possède déjà sur disque.

Immobile pendant que tous s’affairaient, j’ai été prise de frissons. Et la température n’y était étonnement pour rien.

]]>
http://blogotheque.net/2016/07/06/money-4/feed/ 0
Mumford & Sons feat. Baaba Maal à la Philharmonie de Paris http://blogotheque.net/2016/06/29/mumford-sons-feat-baaba-maal-la-philharmonie-de-paris/ http://blogotheque.net/2016/06/29/mumford-sons-feat-baaba-maal-la-philharmonie-de-paris/#comments Wed, 29 Jun 2016 13:10:55 +0000 http://blogotheque.net/?p=24864 Tu quittes un groupe un jour de semaine ensoleillé, devant une petite salle et tu n’as même pas le temps de te retourner qu’ils sont devenus énormes.

La dernière fois que nous avions croisé les Mumford & Sons, ils jouaient à la Flèche d’Or le soir même. Nous nous étions amusés à traduire leur refrain en Français, nous avions chanté la sérénade à une jeune femme à sa fenêtre, ils étaient un de ces groupes adorables, frais, doués, comme nous en filmions souvent, alors.

Seulement, pour eux, tout allait changer, très vite. Tout allait enfler. Nous sommes en 2016, et leur tournée compte autant de tour bus que de membres du groupe, et plus encore de semi-remorques. Ils emmènent un chef cuistot avec eux, ils ont des gens pour préparer leurs guitares et faire leurs balances, ils ne jouent pas devant moins de 3000 personnes à la fois, et pourtant… les revoilà. Ils ont accepté de jouer le jeu.

Nous sommes dans la Philharmonie déserte. Nous voulions jouer sur le toit, mais la météo… vous savez. Le bâtiment est vide et majestueux. Dans la grande salle, on prépare un concert. L’entourage des Mumford les a précédés, les instruments ont été préparés, mais lorsqu’ils arrivent, c’est comme si (presque) rien n’avait changé. Je mentirais si je disais avoir eu confiance avant de les revoir. Je craignais de trouver un groupe qui n’arrivait plus à s’amuser. Mais sitôt leurs instruments en main, ils jouent, jouent, non stop, comme si nous leur avions offert sans le savoir, une petite récréation. Et ils jouent fort. Et bien. Le morceau a beau être moins léger que ce qu’ils nous avaient joué il y a quelques années, on est frappés par la puissance joyeuse qui émane de leur jeu, celle des débuts. Marcus chante d’ailleurs si fort qu’il ne fera qu’une prise véritable, de peur de s’abîmer la voix.

Mais il reviendra vers nous, juste avant de partir, pour nous proposer de revenir plus tard dans la journée. Bill Ryder Jones ouvre pour eux ce soir là, et il ferait bien un concert à emporter avec lui…

]]>
http://blogotheque.net/2016/06/29/mumford-sons-feat-baaba-maal-la-philharmonie-de-paris/feed/ 0
Fractured Air x Blogothèque – S01E06 | June mix http://blogotheque.net/2016/06/27/fractured-air-x-blogotheque-s01e06-june-mix/ http://blogotheque.net/2016/06/27/fractured-air-x-blogotheque-s01e06-june-mix/#comments Mon, 27 Jun 2016 12:56:08 +0000 http://blogotheque.net/?p=24855 Each month, Craig and Mark from Irish music website Fractured Air will curated an exclusive mix on Blogothèque with old favourites, new comers, excerpts of interviews and premieres.
Listen to previous episodes -

fracturedairmix_june16

We’re delighted to present two exclusive tracks by the world-renowned Berlin-based contemporary classical music collective stargaze. Founded by German conductor André de Ridder, stargaze comprise a network of classically trained European musicians who have performed and collaborated extensively in a wide variety of contexts to date.

The German-based collective have worked with some of the most acclaimed and forward-thinking contemporary music-makers, including: Julia Holter, Nils Frahm, Bryce Dessner, Sonic Youth’s Lee Ranaldo, A Hawk and a Hacksaw, Shara Worden, Owen Pallett, These New Puritans and many more; and have appeared at prestigious festivals and venues including: the Holland Festival, Barbican Centre London, Acht-Brücken-Festival at Cologne Philharmonie, Crossing Borders Festival, Wonderfeel Festival, Kaltern Pop Festival, Berlin Pop-Kultur, Rewire Festival (NL).

Another vital element of the stargaze repertoire in recent years has been amassing their considerable collection of instrumental works. These have included: Deerhof Chamber Variations by Greg Saunier; string quartets by Sufjan Stevens and Bryce Dessner as well as David Lang’s composition Death Speaks; Mica Levi’s Under The Skin and Richard Reed Parry’s Music for Heart and Breath.

Presented exclusively for June’s mixtape are stargaze’s analogue arrangements of Boards of Canada’s EP Hi Scores, performed live at Motel Mozaïque in Rotterdam during April 2016. Arrangements are by Aart Strootman.

Staying in Berlin, also included in June’s mixtape is the highly acclaimed Hamburg-born and Berlin-based guitarist and composer Martyn Heyne who released his gorgeous debut solo E.P. Shady & Light this year (available as a free download here). Heyne has long been associated with countless musicians in the independent music scene as they have recorded at Lichte, Heyne’s Berlin-based home studio (Sarah Neufeld, Nils Frahm, Lubomyr Melnyk, Peter Broderick). Heyne was also a touring member with Danish group Efterklang during their 2013 Piramida tour.

Finally, June also saw the release of Irish songwriter Brigid Mae Power’s masterful self-titled album (her first for U.S. independent Tompkins Square). The album was recorded in 2015 with Peter Broderick at The Sparkle, his hometown studio in Portland, Oregon.

01. Brigid Mae Power – “Watching The Horses” (Tompkins Square)
02. Sarah Neufeld – “Chase the Bright and Burning” (Paper Bag)
03. The Flaming Lips – “The Observer” (Warner Bros.)
04. s t a r g a z e – “Everything You Do Is A Balloon” (live at Motel Mozaïque, Rotterdam, 09/04/16)
05. Arthur Russell – “Instrumentals – 1974 Volume 1” (Rough Trade, Audika)
06. Oliver Coates – “Innocent Love” (PRAH Recordings)
07. Jessy Lanza – “It Means I Love You” (Hyperdub)
08. Moderat – “Finder” (Monkeytown)
09. Jamie xx & Four Tet – “SeeSaw” (feat. Rome) [Club Version] (Young Turks)
10. Kiasmos – “Swayed” (Erased Tapes)
11. Ólafur Arnalds & Nils Frahm – “23:52” (Erased Tapes)
12. Boards Of Canada – “Sunshine Recorder” (Warp)
13. Radiohead – “Full Stop” (XL Recordings)
14. Explosions In The Sky – “The Ecstatics” (Bella Union)
15. MJ Guider – “Lit Negative” (Kranky)
16. Julee Cruise – “Mysteries Of Love” (Warner Bros.)
17. Angel Olsen – “Intern” (Jagjaguwar)
18. Martyn Heyne – “Brandung” (http://martynheyne.com)
19. Roslyn Steer – “Of A Sunday” (Kantcope)
20. Bob Dylan – “Final Theme” (Pat Garrett & Billy The Kid OST, Columbia)
21. s t a r g a z e – “Nlogax / Turquoise Hexagon Sun” (live at Motel Mozaïque, Rotterdam, 09/04/16)
22. Bill Fay – “The Sun Is Bored” (Deram, Decca)
23. Amiina – “Kola” (Lighthouse Version) (Sound Of A Handshake)

-

Fractured Air is an online music webzine based in Cork, Ireland, which focuses on the best of independent music. Having started in July 2012, Fractured Air offers in-depth interviews, insightful reviews, original artwork and frequent mixes (including guest mixes), spanning the broad spectrum of today’s independent music scene.

Compiled by Fractured Air, June 2016. The copyright in these recordings is the property of the individual artists and/or record labels.
If you like the music, please support the artist by buying their records.

]]>
http://blogotheque.net/2016/06/27/fractured-air-x-blogotheque-s01e06-june-mix/feed/ 0
Un inédit de Wedding http://blogotheque.net/2016/06/23/wedding-3/ http://blogotheque.net/2016/06/23/wedding-3/#comments Thu, 23 Jun 2016 12:39:51 +0000 http://blogotheque.net/?p=24852 Ils avaient été les premiers de la série “And Now Watch Them Grow” et en quelques mois le groupe Wedding a effectivement fait un petit bout du chemin.

Le duo un peu mancunien, un peu berlinois vient de signer avec le label Balaclava Records (maison des non moins talentueux Mild High Club, Yuk ou Homeshake) pour rééditer leur premier EP, Ruth.
Il sera disponible le 8 juillet et pour célébrer cette sortie, on vous fait écouter en avant-première un titre inédit “Cherry Avenue” (de l’aveu même du groupe une ode au nord de l’Angleterre) que vous pouvez acquérir via leur bandcamp.

Wedding fera une tournée en Europe en novembre, on vous en reparlera !

Photo: Sophia Larigakis

]]>
http://blogotheque.net/2016/06/23/wedding-3/feed/ 0
Aloe Blacc, Benjamin Booker, Sophie Hunger, Nick Mulvey & Songhoy Blues | Tribute to Montreux Jazz http://blogotheque.net/2016/06/16/aloe-blacc-benjamin-booker-sophie-hunger-nick-mulvey-songhoy-blues-tribute-montreux-jazz-2/ http://blogotheque.net/2016/06/16/aloe-blacc-benjamin-booker-sophie-hunger-nick-mulvey-songhoy-blues-tribute-montreux-jazz-2/#comments Thu, 16 Jun 2016 13:12:41 +0000 http://blogotheque.net/?p=24841 C’est une haute montagne surplombant un gigantesque lac. Une montagne verte, bucolique, le genre d’endroit où les seuls trésors que l’on pense pouvoir trouver reposent au pied d’un arc en ciel. Mais le trésor de cette montagne là est à l’abri dans un grand chalet, un chalet qui abrite toute la musique moderne des cinquante dernières années.

C’est Montreux, une ville où l’on se verrait bien passer ses voeux jours, à contempler les alpages, lire du Nabokov, boire le vin blanc local  et respirer le bon air du Lac. Une ville qui ne sent pas exactement le rythme, la sueur, la drogue, les excès, les nuits blanches à jammer dans les chambres d’hôtel, les explosions de créativité. C’est pourtant bien ce qui y explose chaque année depuis 1967, depuis la première édition du Montreux Jazz Festival.

Penchez-vous trois secondes sur son histoire, prenez le temps de réaliser combien de morceaux mythiques, énormes, y ont été enregistrés, vous aurez vite le tournis. C’est ce tournis qui nous a pris quand les équipe du Montreux Jazz Festival nous ont contacté pour que nous fassions un film là-bas. Des placards entiers remplis de bobines, de cassettes vidéos, de bandes audio. Des noms incroyables, Gilberto Gil à côté de New Order, Marvin Gaye et Leonard Cohen jouxtant Nina Simone et Bowie. Des histoires hallucinantes, des découvertes à la pelle (Bessie Smith, Dorothy Donegan, Harlem’s Boys Choir et combien d’autres), et l’envie de partager cette étourdissement, cette fascination.

Les jeunes musiciens qui passent à Montreux l’ont souvent, cette fascination. Le Festival sait la travailler, leur montrer où ils mettent les pieds, leur faire sentir le poids de l’histoire sur leurs épaules. Benjamin Booker était sans voix, quand  il a mis les pieds dans le chalet et vu les traces de tous ceux qui l’y ont précédé.

C’est lui qui a ouvert le bal de notre film, réalisé l’été dernier. Nous y avons invité plusieurs artistes programmés à reprendre des morceaux qui avaient fait l’histoire de Montreux. C’est Benjamin Booker, donc, qui transforme le cri de désespoir du I’d Rather Go Blind d’Etta James en une complainte résignée que sa voix, aussi douce qu’éraillé, rend belle à pleurer. Ce sont les Songhoy Blues qui chantent une version revisitée dans leur langue de Smoke on the Water à l’endroit même où la fumée avait envahi l’eau du Léman lors de l’incendie du Casino dont Deep Purple, alors en résidence à Montreux, avait été témoin. C’est la première rencontre de la Suissesse Sophie Hunger et du Britannique Nick Mulvey qui dénudent ensemble Purple Rain de Prince dans le hall du Montreux palace et éblouissent par leur étourdissante complicité. C’est enfin Aloe Blacc qui rend hommage de la meilleure façon qui soit au Sunshine of Your Love d’Ella Fitzgerald dans l’écrin de bois du chalet de Claude Nobs où tout à commencé, et où la musique continuera longtemps d’être célébrée.

-

Montreux Jazz Festival, 50e anniversaire – du 1er au 16 juillet 2016 à Montreux, Suisse. Toute  la programmation est à retrouver sur le site du festival.

]]>
http://blogotheque.net/2016/06/16/aloe-blacc-benjamin-booker-sophie-hunger-nick-mulvey-songhoy-blues-tribute-montreux-jazz-2/feed/ 0
The Lemon Twigs http://blogotheque.net/2016/06/07/lemon-twigs-2/ http://blogotheque.net/2016/06/07/lemon-twigs-2/#comments Tue, 07 Jun 2016 14:50:36 +0000 http://blogotheque.net/?p=24836 C’est un peu un cadeau quand quelqu’un vous fait écouter de merveilleux morceaux au stade de démos échappées d’un studio situé quelque part à Los Angeles.
C’est aussi un peu une torture quand les morceaux sont si beaux qu’ils font fondre en larme celui qui vous les fait découvrir, et qu’il faut attendre, attendre et attendre pour que ces bijoux sortent enfin au grand jour et que vous puissiez à votre tour les partager.

C’est ce qui s’est passé avec The Lemon Twigs, jeune groupe originaire d’Hicksville, Long Island. A la tête du quatuor deux frères, Brian et Michael D’addario, une locomotive de deux virtuoses qui touchent à tout depuis leur plus jeune âge : de la batterie à 5 ans, de la guitare à 7, des rôles dans des comédies musicales à Broadway ou encore dans des séries télés.
On attendra encore un peu pour admirer le sens du show de la fratrie mais on peut d’ores et déjà écouter leur nouveau single : des mélodies que ne renieraient pas les Beatles rencontrent la douce folie psyche de Foxygen.

Et ce n’est surement pas une coïncidence si la fratrie est bien entourée : à l’occasion de la sortie de leur premier album What We Know en 2014 ils font déjà les premières parties de Foxygen et c’est encore avec Jonathan Rado qu’ils ont travaillé sur leur nouvel album qui devrait sortir à l’automne prochain.

The Lemon Twigs sur facebook et twitter.
La chaine youtube de Lemon Twigs

Crédit Photo : Cara Robbins

]]>
http://blogotheque.net/2016/06/07/lemon-twigs-2/feed/ 0
Wine & Noise, Live at Château : la vengeance. http://blogotheque.net/2016/06/06/live-chateau-la-vengeance/ http://blogotheque.net/2016/06/06/live-chateau-la-vengeance/#comments Mon, 06 Jun 2016 09:46:23 +0000 http://blogotheque.net/?p=24832 Que ceux qui guettent nerveusement du côté de la Seine soient bien rassurés, le Déluge tant redouté aura bien lieu mais :

1.  Il commencera dans exactement deux semaines pas très loin de Lyon, donc pas de panique, vous le verrez votre France-Roumanie.

2. Sur la question de la fin des dinosaures comme sur celle du déluge, Les Saintes Écritures demeurent un peu floues. Il a néanmoins été convenu que ce sont des torrents de Côte Rotie qui déferleront par flots entiers sur les impies, ce qui en soi a un peu plus de gueule que la boue seinoise. Car oui, cette année encore, l’ami Pier Larbor – glorieux émissaire de Bacchus parmi les vivants, prophète infatigable du bruit et de l’épicurisme  -  a pris les devant en organisant le Live au Château, la seconde édition de son microfestival 100% fin du monde du côté de Cluny cette fois.

Un an et un mois après avoir transformé le GAEC de Pampilles en arène de la mongolerie (souvenez-vous des boucs), le fier taulier de Wine And Noise investira le Domaine Saint Laurent pour une bacchanale fruitée où se côtoieront entre autres :  Blackthread, Satellite Jockey, du fromage, Jessica Neuf-Trois, au moins trois espèces connues de mammifères, Sunder, encore plus de fromage, Neige Morte et surtout des hectolitres de pinard trié sur le volet par une faction de sommeliers radicalisés. Parait qu’il y aura même un atelier de pédales d’effet et d’agriculture survivaliste, pour les quelques élus du Monde Nouveau.  Et comme l’année dernière, le festival a besoin de préventes pour s’en sortir, donc par ici la monnaie. De toutes façons vous ne l’emporterez pas au Valhalla.

Live At Château

Wine & Noise Microfest #2 – Live at Château Samedi 18 Juin 2016
Domaine Saint-Laurent
71250 Château

Plus d’infos sur l’event et sur le site de Wine And Noise.

Artwork : Michael Sallit

 

 

 

 

 

 

 

]]>
http://blogotheque.net/2016/06/06/live-chateau-la-vengeance/feed/ 0
Earthling Solace – Episode 1 http://blogotheque.net/2016/06/02/earthling-solace-episode-1/ http://blogotheque.net/2016/06/02/earthling-solace-episode-1/#comments Thu, 02 Jun 2016 12:49:52 +0000 http://blogotheque.net/?p=24829 Il y a cinq mois de cela, nous discutions longuement avec Alexis Paul de Street Organ Ritornellos, son projet un peu malade de tour du monde en compagnie d’un orgue mécanique custom. Depuis, Alexis a écumé son drone de cartes perforées entre Casablanca, Santiago du Chili, Buenos Aires, Tokyo ou encore Montevideo. Avec cette envie insatiable de mettre l’instrument en résonance avec les cultures locales, de faire revivre ce qui n’est plus le temps d’une étape.

À Montevideo d’ailleurs, Alexis a convoqué les différentes influences qui ont façonné l’Uruguay pour en extraire une création singulière. Ses racines africaines et les tambours du Candombé d’abord, l’influence européenne qui subsiste encore aujourd’hui aussi, mais surtout les fantômes des Charrúas, peuple indien local massacré sous les ordres de Rivera au début du 19e siècle et dont il ne subsiste presque plus de traces. En compagnie des samples de Diego Abdul Galceran et du violoncelliste Jose Pedro Romero - mais aussi avec l’aide d’universitaires qui l’ont aidé à mettre la main sur des archives sonores précieuses (des enregistrements d’un arc africain se rapprochant de l’arc de Tacuabé, instrument Charruàs dont il n’existe aucune trace enregistrée) – Alexis a fait cohabiter ces trois cultures autour de cours d’une performance spectrale et habitée, dont on vous propose un aperçu aujourd’hui.

Car en marge de son voyage (qu’il documente assidûment par ici), Alexis invite à chaque étape un vidéaste du coin pour chroniquer le projet à sa manière, dans le cadre d’une webserie intitulée Earthling Solace. C’est Pablo Sosa,qui s’est chargé de la réalisation de ce premier épisode Uruguayen et nous avons aujourd’hui l’immense privilège de le diffuser en exclusivité sur la Blogothèque.

Earthling Solace # 2 – Uruguay from S.O. Ritornellos & Saudaá Group on Vimeo.

 

]]>
http://blogotheque.net/2016/06/02/earthling-solace-episode-1/feed/ 0