La Blogothèque http://www.blogotheque.net Fri, 24 Feb 2017 09:40:20 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.8.1-alpha Arte Concert Festival, 2e édition http://blogotheque.net/2017/02/24/arte-concert-festival-2e-edition/ http://blogotheque.net/2017/02/24/arte-concert-festival-2e-edition/#comments Fri, 24 Feb 2017 09:37:45 +0000 http://blogotheque.net/?p=25291 On n’est pas peu fiers de vous annoncer le retour du Arte Concert Festival ce printemps – festival que nous co-produisons avec ARTE Concert et La Gaité Lyrique.

Du 6 au 8 avril, à La Gaité Lyrique à Paris donc, se tiendront trois jours de festival qui après The Divine Comedy, Nada Surf, Carl Craig, Ought, Anna B. Savage, Grandbrothers, Lubomyr Melnyk, André Bratten, Kiasmos, Gordon, Ivan Smagghe B2B Chloé, Francesco Tristano & Bruce Brubaker, Brandt Brauer Frick, HVOB et Patrick Watson l’an passé, accueilleront de nouveau cette année des artistes que l’on aime très fort.

Au programme, trois soirées thématiques : pop-rock d’abord avec nos Californiens adorés Grandaddy, les rockeuses espagnole Mourn et Jamie Lee de Money ; piano le lendemain avec, en avant-première, le nouveau projet fou de Jarvis Cocker et Chilly Gonzales, “Room 29″, le pianiste américain Peter Broderick et la fille cachée de Tom Waits, Sarah McCoy (dont on vous avait déjà parlé ici) ; et électro le samedi avec un DJ set de Miss Kittin, le retour live de Clark, dont le nouvel album sortira la veille, Factory Floor, Noga Erez et Danny Daze en B2B avec un special guest que nous vous dévoilerons bientôt.

Les places pour les trois soirées sont d’ores et déjà en ventes sur le site de la Gaité Lyrique : pop-rock par là, piano ici, et électro .

Comme l’année dernière, le festival sera retransmis dans son intégralité sur ARTE Concert – vous pouvez d’ailleurs toujours revoir tous les concerts de l’édition 2016 en suivant ce lien -, et une émission consacrée au festival sera diffusée sur Arte en direct le vendredi 7 avril aux alentours de 22h30.

arteconcertfestival-1

Arte Concert Festival – 6, 7 et 8 avril 2017, à La Gaité Lyrique. Billetterie et infos par ici

Photo : © Alexandre Isard

]]>
http://blogotheque.net/2017/02/24/arte-concert-festival-2e-edition/feed/ 0
House Of Wolves http://blogotheque.net/2017/02/22/house-wolves/ http://blogotheque.net/2017/02/22/house-wolves/#comments Wed, 22 Feb 2017 15:33:00 +0000 http://blogotheque.net/?p=25277 On s’imagine un café paumé sur une route désertique du Nouveau Mexique, la musique de House of Wolves accompagnant une intrigue policière pas nette, qui mêle détective mal rasé, vieux Bourbon frelaté… et probablement une histoire d’amour impossible avec la jolie fille du coin, qui calquerait son style sur les femmes fatales des fifties. Pas de bol : c’est tout aussi cliché, mais c’est Paris, un jour gris et pluvieux de novembre et nous manquons de temps.

La veille, à la sortie de son concert parisien, Ray Villalobos me fait part de ses frustrations : “on entendait les violons suffisamment ? C’est vraiment important pour ma musique.” Il souhaitait sincèrement faire ce Concert à Emporter. Mais comment faire avec l’ensemble de cordes si nous échouions à trouver un lieu ? Nous devions éviter l’écueil de la veille. Dans l’urgence, nous avons multiplié les appels, les pistes, mais avons fini par choisir la plus évidente : un petit appartement de la Goutte d’Or permettant à la fois un accueil chaleureux et aux musiciens de souffler un peu avant leur départ pour une autre ville, un autre concert.

Le salon de l’artiste Elodie Boutry (qui est en l’occurence la personne qui partage ma vie) est coloré et accueillant. Entre les tableaux et les objets rapportés de voyages divers, l’équipe s’installe confortablement. Une théière est préparée et permet de réchauffer toutes ces mains engourdies par le froid.

 

La voix de Ray est douce et reconnaissante. Il pose des questions à Elodie, regarde les dessins, la collection de Graphic Novels et les vinyles sur les étagères. Puis, une fois que tout le monde est en place, se prête au jeu et accepte nos propositions.

 

L’espace de deux chansons, c’est comme si la BO de notre polar favori avait cessé de sortir des enceintes de la sono pour se matérialiser dans le salon. Derrière la fenêtre, il fait un temps pourri. À l’intérieur, Ray fait vibrer les murs d’histoires d’amours hérités du Golden Age américain. Nous vivons la fin de cet instant suspendu comme le fade out qui termine une chanson trop courte, ce moment où l’on commence à se sentir à l’aise, dans un lieu familier et l’on espère que la ritournelle finale dure encore dix minutes.

House of Wolves revient en France pour une série de concerts dès le 22 février 2017 avec une date Parisienne aux Mains d’Œuvres. Plus d’infos sur le Facebook du groupe et le site de Discolexique.

Les concerts: 22/02 Paris, Mains d’Œuvres ≈ (w/ Gareth Dickson) 23/02 Rouen, Théâtre de l’Almendra ≈ 24/02 Vendôme, Troisième Volume * (w/ Gareth Dickson) 25/02 Saint-Lô, Au Hasard des Rues * 26/02 Lorient, Le Manège * (w/ Gareth Dickson) 28/02 Nantes, Café du Cinéma ≈ 01/03 Angers, Le Chabada * 02/03 Limoges, Le Phare ≈ 03/03 Bourg-le-Comte, Le Canoë Renversant ≈ 25/03 Lille, Le Biplan ∞

≈ avec violoncelle et batterie
* avec violoncelle, violon, alto, et batterie
∞ avec violoncelle

]]>
http://blogotheque.net/2017/02/22/house-wolves/feed/ 0
Colin Faivre, la théorie des cordes http://blogotheque.net/2017/02/17/colin-faivre-la-theorie-des-cordes/ http://blogotheque.net/2017/02/17/colin-faivre-la-theorie-des-cordes/#comments Fri, 17 Feb 2017 09:25:54 +0000 http://blogotheque.net/?p=25160 Un pas de côté. Un retour au calme. Au silence. À la contemplation. À l’essence, la substance. Créer. Re-créer. Se désabonner. Du fil d’actualité. Des sites d’informations condensées pour briller en société. Laisser reposer les oripeaux du paraître. Ne plus se laisser prendre pour cible commerciale. Quitter la surface des choses. Se ré-inventer. Écouter Colin Faivre.

Le nom est lancé, le grand écart est fait entre un monde sur-télévisé/sous évolué et l’infini des ondes fossiles. Si “Les Dormeurs des Abysses” était un livre, il se serait appelé “Extrêmement Fort et Incroyablement Près”. Et c’est en écoutant ses notes incroyablement géantes que l’on choisira l’univers en expansion à celui, en pleine implosion, de l’information et de ses déclarations extrêmement vides.

 

La théorie des cordes, par ce garçon aux 33 étés, devient claire comme un ciel de juillet. Neuf voyages en solo au coeur d’un hyper-espace dont nous ne savons rien, mais qui s’emboîtent et s’imbriquent comme des mondes parallèles et inconnus. Ceux de Colin s’appellent “Descente Précipitée”, “Là où l’Eau est Noire”, “Au Bord de la Fosse”…Si ces titres invitent à plonger dans les entrailles de la Terre, c’est pour mieux extraire le magma qui s’en échappe silencieusement, sous des kilomètres d’océan. Un retour aux origines, glanées au gré de ses influences, de Debussy à Ballaké Sissoko. Colin nous en livre les secrets à chaque apparition sur scène, dans ces espaces hors-monde qu’il affectionne tant, où immersion, introspection et improvisation se mélangent et se dissolvent comme une goutte une goutte d’iode dans notre sang.
L’oud d’Anouar Brahem n’est jamais très loin, tout comme la musique indienne. Si celle de Colin incite tant à la méditation, c’est sans doute parce que lui-même la pratique. Et l’on expérimente à l’écoute de son jeu une douce et singulière joie à respirer, retenir son souffle, expirer et recommencer. Ce n’est pas pour autant qu’elle nous conduira à l’assoupissement, car en musicien savant et instinctif, Colin sait insuffler l’énergie et la force quand il le faut, là où il le faut.

Interstellaire et gravitationnelle, la musique de Colin Faivre dépasse les limites du temps et de l’espace. Elle coule en eau claire, comme des mots que l’on cherchait et que l’on trouve enfin. En prise directe avec les temps immémoriaux, âge d’or, de cristal, elle se fond à merveille avec l’image que l’on se fait de la splendeur passée. À son écoute, on l’imaginerait volontiers résonner là où le temps n’a plus prise, sur les lignes de Nazca ou à l’ombre d’un moaï.

Il faut espérer – non: croire dur comme fer – que Colin Faivre poursuive sa trajectoire, ses voyages et continue de recevoir davantage d’invitations de la planète musique. Car où qu’il joue, sa magie opère et se glisse en nous pour ne plus en sortir, avec cet étrange et bienfaisant sentiment qu’on vient de nous offrir la part d’instinct que nous avions perdue.

 

https://colinfaivre.com/

]]>
http://blogotheque.net/2017/02/17/colin-faivre-la-theorie-des-cordes/feed/ 0
“Cowboy”, le nouveau clip de Oh! Tiger Mountain http://blogotheque.net/2017/02/16/cowboy-le-nouveau-clip-de-oh-tiger-mountain/ http://blogotheque.net/2017/02/16/cowboy-le-nouveau-clip-de-oh-tiger-mountain/#comments Thu, 16 Feb 2017 14:44:03 +0000 http://blogotheque.net/?p=25264 Depuis toujours, Oh! Tiger Mountain rêve de grandes étendues désertes, poussiéreuses, des romans de Jim Harrison, des chansons de Johnny Cash. Tout fait donc sens dans ce nouveau clip, qui voit un homme vivre son quotidien comme un cowboy, sur une chanson qui s’appelle “Cowboy”, dans un film réalisé par les Cauboyz.


Le nouvel album de Oh! Tiger Mountain s’appelle Altered Man et sortira le 24 mars 2017 sur les labels Microphone Recordings / Sounds Like Yeah! (distrib. Pias)

]]>
http://blogotheque.net/2017/02/16/cowboy-le-nouveau-clip-de-oh-tiger-mountain/feed/ 0
Rone à la Philharmonie de Paris http://blogotheque.net/2017/02/15/rone-la-philharmonie-de-paris/ http://blogotheque.net/2017/02/15/rone-la-philharmonie-de-paris/#comments Wed, 15 Feb 2017 09:34:51 +0000 http://blogotheque.net/?p=25261 C’était un show unique et complet. En janvier, c’est à la Philharmonie de Paris que Rone s’est invité pour créer un concert exceptionnel avec ses amis et guests : François Marry (Frànçois and the Atlas Mountains), John Stanier (batteur de Battles), Vacarme (trio à cordes mené par Gaspar Claus), Joachim Latarjet (trombone) et l’écrivain Alain Damasio. Concert que l’on vous propose aujourd’hui de revoir dans son intégralité ci-dessous et sur CultureBox.

]]>
http://blogotheque.net/2017/02/15/rone-la-philharmonie-de-paris/feed/ 0
Papier Tigre http://blogotheque.net/2017/02/09/papier-tigre-2/ http://blogotheque.net/2017/02/09/papier-tigre-2/#comments Thu, 09 Feb 2017 10:09:09 +0000 http://blogotheque.net/?p=25251 Du béton nu. Des colonnes qui donnent l’impression de monter jusqu’au ciel. Un carré de pierre froide et un carré de lumière au bout. Et cette tension, palpable, physique – celle des riffs, des coups sur la batterie, des mouvements de caméra.

Nous avions déjà filmés Papier Tigre il y a six ans, de la façon la plus dépouillée possible, et c’est branchés, groupés dans un des recoins du Centre National de la Danse, vaisseau industriel de Pantin, que nous avons voulu réitérer l’expérience en se frottant à ce titre de neuf minutes électrique comme un orage qui gonfle, troublant comme l’oeil d’un cyclone.


Papier Tigre sera en concert le vendredi 24 février avec Sheik Anorak au FGO Barbara à Paris, et le 25 mars avec TotorRo au Centre Culturel Paul Bailliart à Massy.

]]>
http://blogotheque.net/2017/02/09/papier-tigre-2/feed/ 0
Frankie Cosmos http://blogotheque.net/2017/02/01/frankie-cosmos-3/ http://blogotheque.net/2017/02/01/frankie-cosmos-3/#comments Wed, 01 Feb 2017 14:09:11 +0000 http://blogotheque.net/?p=25244 Quel âge a Frankie Cosmos ? Sans doute pas grand chose…
Alors qu’est-ce qui m’impressionne tant chez cette fille, assise à l’arrière d’une voiture de golf, qui me montre un oiseau ?

 

Comme des enfants qui préparent une bêtise, on avait dégoté la voiturette électrique du camping. On avait piqué les oreillers des bungalows pour qu’elle soit confortable. On n’avait pas encore osé demandé, qu’elle s’était déjà installée, ingénument, dans la petite remorque.

La voilà qui attend, patiemment, qu’on installe son micro.
Elle ne dit rien, pas du tout gênée par le silence.
Et moi qui commence à me demander si tout ça n’est pas un peu ridicule, un peu trop compliqué. Est-ce que l’image va trembler à cause des graviers ? Est-ce qu’elle comprend mes tentatives de blagues en anglais ? Le bruit du moteur ne risque t-il pas de couvrir la musique ?
Rêveuse, elle joue avec une petite fleur blanche qu’elle a ramassé.

On démarre la voiture. Le paysage s’anime.
Elle prend sa guitare, et doucement, se met à chanter…
Seul auditeur de ce concert embarqué, je prend confiance dans son “pas grand chose”. Son visage fin sous casquette fétiche, sa voix d’ado. J’oublie le reste.
Je suis calme et je rêvasse. Elle est bien cette petite fleur blanche. Il faut qu’on la garde pour le morceau suivant, on lui mettra dans les cheveux.

Le minimalisme a un mantra : “le moins est le plus”.
Et il en faut de la sagesse pour atteindre cette authenticité là.
Le genre de sagesse que possède Frankie Cosmos, née en 94.

]]>
http://blogotheque.net/2017/02/01/frankie-cosmos-3/feed/ 0
Fractured Air x Blogothèque – S02E01 | January mix http://blogotheque.net/2017/01/30/fractured-air-x-blogotheque-s02e01-january-mix/ http://blogotheque.net/2017/01/30/fractured-air-x-blogotheque-s02e01-january-mix/#comments Mon, 30 Jan 2017 13:19:06 +0000 http://blogotheque.net/?p=25238 Each month, Craig and Mark from Irish music website Fractured Air will curated an exclusive mix on Blogothèque with old favourites, new comers, excerpts of interviews and premieres.
Listen to previous episodes -

fracturedair_jan17

Welcome to the first mixtape for 2017.

January’s edition opens with the welcome return of Oklahoma’s finest The Flaming Lips with their latest studio album Oczy Mlody, released this month on Bella Union. Fellow indie greats Dirty Projectors also return, with Dave Longstreth’s soul-stirring lament “Little Bubble” – the follow-up to last September’s “Keep Your Name” – which makes the Dirty Projectors’ forthcoming full-length one of the most eagerly anticipated albums for 2017.

Elwan (translates to “The Elephants”), the new album by Malis’s beloved Tinariwen is sure to be found on many end-of-year lists come this December. The music again draws from Tinariwen’s homeland, a Saharan mountain range between north-eastern Mali and southern Algeria, which has been transformed into a conflict zone. Elwan was recorded at Rancho de la Luna studios in the desert of California’s Joshua Tree National Park during 2014, and again in 2016, in M’Hamid El Ghizlane, an oasis in southern Morocco, near the Algerian frontier.

Other intriguing new releases come from the Montreal-based group Avec le Soleil Sortant De Sa Bouche who release their exceptional second album Pas Pire Pop, I Love You So Much via Constellation, the follow-up to the band’s 2014 debut Zubberdust!. Having formed in 2011 in Montreal, Avec le Soleil Sortant De Sa Bouche features singer/songwriter Jean-Sebastien Truchy (of Fly Pan Am) as well as members of numerous other groups including: Panopticon Eyelids, Pas Chic Chic, Red Mass, Set Fire to Flames.

Of course, new releases only always paints one tiny portion of the wider picture, with so many exceptional re-issues always being repressed and made anew. This month sees Light In The Attic begin an exhaustive re-issue campaign for the music of Brazilian icon Erasmo Carlos, the first three albums showing an unparalleled  appetite for fusing countless styles of music into his own unique, singular sound, heralding Carlos’ place as one of the most gifted songwriters from the seventies.

Tumblers from the Vault (1970–1972) by Syrinx (re-issues last year on RVNG Intl) was our favourite re-issue from 2016. Syrinx consisted of composer and keyboardist John Mills-Cockell, saxophonist Doug Pringle, and percussionist Alan Wells. Syrinx’s self-titled debut arrived in 1970, followed in 1971 by Long Lost Relatives, which is highlighted as the first album on Tumblers From The Vault.

01. The Flaming Lips – “There Should Be Unicorns” (Bella Union)
02. Syrinx – “Syren” (RVNG Intl)
03. Erasmo Carlos – “26 Anos de Vida Normal” (Light In The Attic)
04. Mr. Tophat & Robyn – “Disco Devato” (excerpt) (Smalltown Supersound)
05. Tinariwen – “Sastanàqqàm” (Anti-)
06. Avec le Soleil Sortant De Sa Bouche – “Alizé et Margaret D. Midi moins le quart. Sur la plage, un palmier ensanglanté II” (Constellation)
07. Awa Poulo – “Dimo Yaou Tata” (Awesome Tapes From Africa)
08. Roberto Musci – “Water Music” (Music From Memory)
09. MJ Guider – “White Alsatian” (Kranky)
10. Gareth Dickson – “Atmosphere” (Discolexique)
11. Steve Hauschildt – “Same River Twice” (Kranky)
12. Run The Jewels – “Thursday in the Danger Room” (feat. Kamasi Washington) (Self-Released)
13. Plankton vs. Defcon – “Jealousy” (Karaoke Kalk)
14. Lee Hazlewood – “For One Moment” (Light In The Attic)
15. Duane Eddy – “This Town” (Ace)
16. Molly Burch – “Try” (Captured Tracks)
17. Patience – “Wait For You” (Night School)
18. Bézier – “Widows Tears” (Cin Cin)
19. Copeland & Gast – “Sisters of Control” (All Bone)
20. Tangents – “Jindabyne” (Four Tet Remix) (Temporary Residence)
21. Ólafur Arnalds – “Árbakkinn” (ft. Einar Georg) (Mercury Classics)
22. Dirty Projectors – “Little Bubble” (Edit) (Domino)
23. Odd Nosdam – “Daliman OG” (Glue Moon)
24. April Stevens – “End Of Desire” (Cherry Red)
25. Mica Levi – “Children” (Jackie OST, Milan)
26. Daniel Lanois & Rocco DeLuca – “Low Sudden” (Anti-)
27. Allred & Broderick – “The Ways” (Erased Tapes)

-

Fractured Air is an online music webzine based in Cork, Ireland, which focuses on the best of independent music. Having started in July 2012, Fractured Air offers in-depth interviews, insightful reviews, original artwork and frequent mixes (including guest mixes), spanning the broad spectrum of today’s independent music scene.

Compiled by Fractured Air, January 2017. The copyright in these recordings is the property of the individual artists and/or record labels.
If you like the music, please support the artist by buying their records.

]]>
http://blogotheque.net/2017/01/30/fractured-air-x-blogotheque-s02e01-january-mix/feed/ 0
Clara Clara http://blogotheque.net/2017/01/25/clara-clara/ http://blogotheque.net/2017/01/25/clara-clara/#comments Wed, 25 Jan 2017 14:14:50 +0000 http://blogotheque.net/?p=25233 Le Heart of Glass Heart of Gold : trois jours sur un petit ilot de joie, de soleil et de musique. Loin de tout, loin du bruit de la ville.

Un lieu, parmi tous ceux où nous avons tournée notre série de Concert à Emporter dont vous pouvez déjà voir deux vidéos – Nancy Pants et Loney Dear -, était le point central du festival : la piscine, étendue bleue artificielle, jouxtant l’étendue verte naturelle. Cet oasis, ses toboggans, étaient le rendez-vous diurne des vacanciers, des baigneurs, du public venus assister aux concerts. Quoi de mieux que d’apporter une touche musicale au tableau ?

Les musiciens de Clara Clara nous ont suivis sans sourciller sous le soleil de midi. Entourés d’arbres, les pieds dans l’herbe, ils ont joué “Runaway”… sans avoir réellement l’intention de s’enfuir de cet ilot hors du temps.

]]>
http://blogotheque.net/2017/01/25/clara-clara/feed/ 0
Mike Wexler http://blogotheque.net/2017/01/24/mike-wexley/ http://blogotheque.net/2017/01/24/mike-wexley/#comments Tue, 24 Jan 2017 16:41:20 +0000 http://blogotheque.net/?p=25226 C’est par une fin d’après-midi froide et ensoleillée de Décembre que nous retrouvons Mike Wexler près de Saint-Ouen. Le new-yorkais était de passage à Paris pour un sublime concert donné à L’Espace En Cours quelques jours auparavant. Le filmer avant son départ nous semblait une évidence, mais encore fallait-il trouver le lieu approprié pour accueillir les mélodies hypnotiques et organiques de son dernier album Syntropy.

Les habitants du Wonder ont accepté de nous ouvrir les portes de l’ancienne usine à piles qu’ils ont investi depuis plus d’un an pour y installer des ateliers. Leurs expérimentations artistiques font revivre temporairement le squat qui sera rasé dans les mois qui viennent pour y construire un luxueux hôtel.

Le lieu plaît immédiatement à Mike et lui évoque même certaines inspirations de son album comme les espaces tombés en désuétude de l’Hotel Palenque et des abords de Passaïc photographiés par Robert Smithson, et nous passons un petit moment à explorer les ruines de l’usine avant de trouver l’endroit idéal, une pièce remplie de fougères et d’un ancien four à métal.

Quand on commence à tourner le soleil n’est déjà plus au milieu du ciel, et sa lumière filtre obliquement à travers les verrières brisées. La musique de Mike fait instantanément corps avec l’équilibre étrange que l’on ressent dans la pièce.  On reste là encore un peu, troublé par la douceur du morceau, mais déjà le jour s’en va.

]]>
http://blogotheque.net/2017/01/24/mike-wexley/feed/ 0