La Blogothèque

Babybird the end is here

Dans un monde censé, Morrissey cachetonnerait péniblement, Muse n’existerait pas et Stephen Jones remplirait les stades. The End Is Here : Babybird, Rock’n'roll and a happy ending. Who could ask for more ? Maintenant en vidéo, trop tard hélas…