La Blogothèque

Magic Saudaá #6 et 7

C’est une aventure en pointillés qui dure depuis plus d’un an et demi, depuis la toute première interview d’Alexis dans nos colonnes avant le début de son tour du monde avec pour seul compagnons un orgue mécanique et une « pensée magique » comme guide unique. Les cahots devenus routiniers ces six derniers mois font que nous avons bien trop tardé à vous livrer la suite de l’épopée filmée du Saudaà Group. C’est aujourd’hui chose réparée avec ces deux nouveaux épisodes tournés en Mongolie et en Islande pour le plus beaux d’entre tous.

Épisode #6 : La Mongolie

Réalisé par Gegeesuren Dulguunbaatar

Deux salles, deux ambiances. D’abord les frontières du Gobi, une terre aride lacérée par les vents et la foudre, puis une dégustation de thé dans le calme d’un intérieur calfeutré du tumulte de la capitale mongole. Témoignages tout en contraste, ces images narrent un périple de plusieurs jours ponctué par la fureur des éléments, quelques yourtes, la maladie et des shots de vodka sifflés à la belle étoile. Au milieu de tout ça, quelques épiphanies sereines et des rituels habités dans décor fantasmatique, ainsi décrits par notre organiste : « J’aperçus alors les premiers reliefs entre le vert pâle de la steppe et le noir très profond des montagnes. Nous avons marché sur le sable encore chaud des dunes à la nuit tombée, porté des crânes de chèvres et brulé des buissons plus secs encore que l’air qui les traverse. Le monde que nous connaissons semblait nous échapper et seules quelques images de films ancrées dans notre imaginaire nous ramenaient sur terre. » Mais surtout, une «  rencontre improbable entre mon orgue mécanique, la guitare de Davaajargal Tsaschikher et le Morin Khuur de Munkhjargal Lkhagvaa (horse head fiddle), un instrument traditionnel mongole, hommage du nomade à son cheval. »

Retrouvez l’histoire complète dans le carnet de voyage d’Alexis par ici.

Magic Saudaá # 6 – Mongolia from Saudaá Group on Vimeo.

Épisode #7  : L’Islande

Réalisé par Florent Clavel

Du noir le plus noir jusqu’à l’aurore polaire, ce septième épisode ne chante que pour la Nuit et tous ses Noms. Pour son voile impitoyable et lancinant qui recouvre cette terre de glace, dans laquelle on devine le visage des pêcheurs islandais, burinés par des siècles de froid et de pluie. Elle chante pour cet écrin de ténèbres dans lequel les étoiles peuvent brûler et danser au son du langspil - cithare à bourdon traditionnelle de l’île – et des vers empruntés à Hannes Jónasson. C’est le chant de l’acceptation que nous livre ici cette magnifique vidéo, celle de se résigner à laisser s’éteindre le phare, de voir les amours et les amitiés s’enfoncer puis disparaître dans les Ténèbres. Et enfin, paupières mi-closes à tâtons, voir se révéler la plus belle des Lumières, celle qui n’existe qu’à l’extrême Nord de la Terre et de son propre cœur.

Retrouvez l’histoire complète dans le carnet de voyage d’Alexis par ici.

Magic Saudaá # 7 – Iceland from Saudaá Group on Vimeo.

Artwork ©Michael Sallit

> Vous pouvez désormais commander le disque issu de ce projet autour du monde, auto-enregistré et auto-produit. Dix cartes postales sonores à l’orgue de barbarie, mélange de bourdons, instruments traditionnels, collages sonores, voix sublimes d’enfants ou de mendiantes, océans d’Uruguay ou neige fondue du Temple de Garni. Disponible en contactant Alexis directement à alexspaul arobaz gmail point com.

> Alexis sera en concert à Bordeaux le 16, 22 et 23 septembre dans le cadre de la saison Bordeaux Paysages 2017. Plus d’infos par ici et par là. Il passera également par Nantes au Lieu Unique le 14 septembre pour un atelier discussion dans le cadre du festival Les Orientales. Les parisiens devront attendre le 6 janvier pour un concert à l’Institut des Cultures d’Islam.

> Le documentaire sur le passage d’Alexis au Liban sera disponible en septembre. Il faut suivre la série Interstices pour en savoir plus : https://www.facebook.com/serieinterstices/

> Tous les épisodes de  Magic Saudaá sont regroupés dans cette rubrique.

Photo bandeau par Michela Balloi Artwork des Cartes Postales Sonores par Michael Sallit.