La Blogothèque
Concerts à emporter

The Lemon Twigs

C’était l’anniversaire de Brian, l’ainé des frères D’Addario, ce jour là. Le petit Brian fêtait ses 20 ans, et luttait, comme son cadet Michael, contre un sale jetlag qu’il avait tenté de maitriser en passant l’après-midi et la soirée précédente au lit. 20 ans seulement et déjà un premier album ambitieux à son actif, dans la droite lignée de la folie créative des Foxygen, dont l’un des membres (Rado) a d’ailleurs co-produit Do Hollywood. 20 ans seulement et déjà le feu brûlant de ses performances live, portées par l’alchimie vocale assez épatante qu’il partage avec son frangin, et leur évidente complicité. 20 ans et un sandwich-frites d’anniversaire qu’il était encore en train de s’enfiler en apnée à quelques minutes d’attraper sa guitare pour jouer.

C’était un jour d’entretien d’embauche pour celui que l’on appellera Kevin, faute d’avoir eu l’occasion de lui demander son prénom. Etait-ce une idée de son futur boss de faire ça à l’Atelier des Mélanges, dans les anciennes usines Spring Court ? En tous cas, aucun d’entre eux n’avaient pu ne serait-ce qu’imaginer qu’un duo de musiciens américains allait court-circuiter leur rendez-vous, que les voix de Brian et Michael allaient rythmer le jeu de questions-réponses solennel qui se jouait, à quelques tables de là, entre un patron et son futur employé, sous nos regards à la fois amusés et désolés. Kevin s’en est très bien sorti pourtant, pas perturbé pour un sou par le “How Lucky Am I?” qui résonnait à côté de lui. Ça a du lui porter chance parce que, rassurez-vous, il a eu le job.

C’était un jour banal dans le quartier de Belleville à Paris. Un jour où les gens se croisaient sans se regarder. Où les vendeurs de fringues, de fruits et de légumes, et les restaurateurs du quartier vaquaient à leurs occupations sans voir que deux énergumènes ravis d’en découdre avec les rues parisiennes, s’apprêtaient à hurler à tue-tête “As Long As We’re Together” jusque dans la bouche de métro la plus proche. “Ah ça y est ? C’est là que commence la vraie Blogothèque ?” a demandé Michael en riant. Oui Michael, c’est là que commence la vraie Blogothèque et on peut te garantir que, comme tes frères de coeur Foxygen, tu as gagné ta première étoile haut-la-main, mec.