La Blogothèque
Concerts à emporter

Wilco

Le Guess Who Festival d’Utrecht fêtait cet automne ses dix ans. Pour l’occasion, ils nous ont invités à filmer un Concert à Emporter avec Wilco, que nous avons tourné dans le Musée Speelklok, sans nous attendre à ce qu’un événement politique donne un sens tout particulier à ce moment.

“Remind myself, myself long ago ‘Fore drive, ‘fore I could vote All the time holding a grudge ‘Fore I knew people could die just because”

On était un peu comme tout le monde. Sonnés. Trump avait été élu l’avant veille, nous étions hagards, un peu perdus, pris d’une avidité fragile pour tout ce qui pouvait nous raccrocher aux jours d’avant, un oripeau d’innocence, une miette de beauté, un doux geste, une note tendre… Tout cela, nous sommes allés le chercher auprès de musiciens bien plus sonnés que nous.

La veille, Wilco avait donné un concert émouvant, fort, au Guess Who ? festival d’Utrecht. Jeff Tweedy avait exprimé plusieurs fois sur scène le choc de ces résultats, la fragilité, l’incertitude qui suivait. Le Concert à emporter avec le groupe était prévu de longue date, organisé par le Festival qui nous avait invités pour ses 10 ans. Nous ne pouvions qu’espérer que Wilco le maintiendrait malgré le choc. Ils l’ont fait. Et ce qui était déjà excitant, ce qui promettait d’être beau, est devenu important.

Le Speelklok Museum, dédié à la musique mécanique, est un coffre magique, une bulle d’enfance. C’est comme si nous avions besoin de cet endroit, où les paroles douce-amères de “Normal American Kids”, chantée par Tweedy, seul avec Nels Cline, prirent ce matin-là un sens tout particulier. La nostalgie, la lucidité et la beauté pour résister intérieurement. Tenir quoi, grâce à une musique sans âge.