La Blogothèque
Concerts à emporter

Money

Quand je leur ai dit “à demain”, ils ont répondu “peut-être”. Il faut dire qu’on leur avait fait un sale coup aux Anglais de Money : le rendez-vous était fixé à 8h par un matin glacial de février, le lendemain de leur concert au Point Ephémère, devant l’Eglise St Merry qui nous ouvrait encore une fois si gentiment ses portes.

Autant rompre tout de suite le suspense : ils sont venus, encore bien amochés de leur soirée de la veille, certes, mais prêts à affronter le froid polaire qui régnait dans l’église et qui leur gelait les doigts.

Je ne vais pas réécrire de nouveau tout le bien que je pense de Suicide Songs, leur second album paru cette année. Je l’ai déjà longuement expliqué en avril. Ce disque est, quoi qu’il puisse bien se passer d’ici fin décembre, mon album de l’année, un de ces manifestes magnifiques, étourdissants et démesurés que je chérirais jusqu’à la fin de mes jours.

Tout ce que je peux dire, c’est qu’il y avait quelque chose d’habité dans la façon dont Jamie a déclamé son poème “prayer” avant de chanter, et surtout quelque chose d’absolument sacré dans la manière dont ils ont joué cette version acoustique de ”You Look Like A Sad Painting On Both Sides Of The Sky” à la guitare et au piano, accompagné d’un violoncelle et d’un violon pour donner à ce titre toute la grandeur qu’il possède déjà sur disque.

Immobile pendant que tous s’affairaient, j’ai été prise de frissons. Et la température n’y était étonnement pour rien.