La Blogothèque
Concerts à emporter

Shamir

Il est de plus en plus difficile de trouver un lieu de tournage exceptionnel à New York. Même lorsque l’on trouve un nouveau quartier, inexploré au premier coup d’oeil, on peut être sûr que le lieu a été exploité si bien que l’explorateur va très vite se sentir découragé.

Alors à défaut de nouveauté géographique, c’est par ce que l’on filme que l’on peut donner à vivre une nouvelle expérience en ces lieux.

Dans le cas de Shamir Bailey, la nouveauté se présente dans la forme de sa voix de contre-ténor et la fluidité de sa musique.

 

En mars dernier, il m’a amené faire un tour dans un endroit déjà bien connu pour voir si un nouveau souffle pouvait être insufflé dans ce chemin déjà maintes fois emprunté.

 

Le premier album de Shamir, Ratchet, est disponible depuis le 19 mai.

Traduit par Dylan Hofstetter