La Blogothèque

One Night Stand #1 : le projet fou de Gaspar Claus

Sufjan Stevens, Bryce Dessner de The National, The Luyas, Bing and Ruth, The Zz, She Keeps Bees, Porcelain Raft et bien d’autres, un double-vinyle édition ultra limitée, que demander de plus ?

Il y a des obsédés de l’action, des compulsifs du travail, des acharnés des heures sup. Gaspar Claus est plus actif qu’eux tous. Violoncelliste surdoué, entremetteur musical, auteur d’un nombre étourdissant de collaborations (Jim O’Rourke, Sufjan Stevens, Serge Teyssot-Gay, Bryce Dessner, Barbara Carlotti, Peter Von Poehl, Rone chez nous récemment avec Frànçois de Frànçois & The Atlas Mountains…), futur patron de label, programmateur, instigateur du Festival Permanent, créateur d’œuvres en tous genres (dont une pour le festival Radio France en juillet) et homme de grands chantiers capable d’aussi bien manier l’archer de son instrument que ceux d’un jardinier – à l’heure où on écrit ces lignes, le jeune homme est “en train de bêcher” nous dit-il.

Gaspar Claus semble infatigable donc, tant le nombre de ses projets dépasse l’entendement. Son dernier en date est d’ailleurs d’une ambition folle, un tentative trop rare de remettre la collaboration et les beaux objets au centre de la création musicale, rendue possible par un fait tout simple : au-delà de sa fascinante détermination, Gaspar a beaucoup d’amis aussi talentueux que lui. Beaucoup, beaucoup d’amis.

En 2012, Gaspar Claus a donc réuni une partie de ses amis dans une salle de Brooklyn, pour une nuit, avec une consigne : chacun devait apporter un morceau, une mélodie, un projet de titre incomplet sur lequel les autres musiciens présents pouvaient se greffer s’ils le souhaitaient. Une nuit de collaboration intense, d’échanges, entre des gens que l’on aime très fort : Sufjan Stevens, Bryce Dessner de The National, Jessie Stein de The Luyas, David Moore de Bing and Ruth, Rémi Alexandre de Syd Matters et Shorebilly, Ben Greenberg de The Zs/The Men/Hubble/Uniform, Jessica et Andy de She Keeps Bees, Emil Bognar-Nasdor de Dawn of Humans, Mauro Remiddi de Porcelain Raft, Pedro Soler, le père de Gaspar, sa sœur plasticienne, Clara Claus, et Gaspar lui-même.

De cette rencontre au sommet est ressorti un enregistrement de concert de 70 minutes, filmé en parallèle par les soins de notre réalisateur new-yorkais Derrick Belcham, et gardé précieusement par Gaspar jusqu’à présent.

Onze morceaux aux genres et influences très (très) variés – du blues, de la noise, du flamenco, de la pop jusqu’à l’impro pure – que Gaspar a décidé aujourd’hui de partager avec nous sous la plus belle forme qui soit : un double-vinyle édition limitée disponible uniquement pendant les six semaines que durera la campagne de crowdfunding Microcultures qui servira à financer sa création.

À partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 30 juin seulement, vous pourrez donc vous rendre sur la page de One Night Stand, le nom bien trouvé de ce chouette projet, et vous offrir le double-vinyle ou sa version ultra-limité comprenant une incrustation d’un fragment de l’œuvre de Clara (une partition créée pendant la soirée et inspirée du concert), une de ses sérigraphies numérotée et signée, un paquet de goodies, un concert privé d’Emil Bognar-Nasdor, de Pedro Soler, de Gaspar ou de ces deux derniers en duo, les fichiers audio en haute qualité du live, ou une place pour la prochaine One Night Stand.

Car One Night Stand n’est pas vraiment un coup d’un soir : inépuisable, Gaspar a en tête de renouveler l’expérience dans plusieurs villes du monde – Paris, Londres, Berlin, Tokyo, Johannesburg, São Paolo, Reykjavík, La Nouvelle Orléans ou Athènes (on vous l’a dit, le garçon voit tout en grand) – et d’ainsi réunir la fine fleur de la scène musicale locale pour créer un album unique et éphémère avant de passer à la prochaine édition.

En attendant de pouvoir découvrir plus d’extraits audio et vidéo de One Night Stand #1 – Brooklyn, ici et ailleurs, on vous propose d’écouter ci-dessous la collaboration de Bryce Dessner de The National et de Clara Claus (attention, le morceau est un pré-mix, la campagne servant entre autre à achever le mixage des titres), ainsi qu’une courte vidéo de Gaspar et de Mauro Remiddi de Porcelain Raft expliquant avec leurs bons mots (en anglais !) cet ambitieux projet. D’autres suivront, et tout ce qu’on peut vous dire, c’est que vous feriez mieux de vous dépêcher de réserver votre LP avant qu’il soit épuisé.

Bryce Dessner & Clara Claus – “Lines & Drones” (premix)

 

Gaspar Claus raconte One Night Stand #1

 

Mauro Remiddi (Porcelain Raft) One Night Stand #1 selfie

Mauro Remiddi (Porcelain Raft) – One Night Stand #1 selfie from La Blogotheque on Vimeo.

 

Toutes les infos sur le projet One Night Stand sont sur le site Microcultures.