La Blogothèque

Amen Dunes

Je me souviens avoir lu Damon McMahon répondre sobrement “I’ve had many lives” dans une interview, lorsqu’on le questionnait sur son passé. Le parcours atypique de ce mec laisse pourtant à penser qu’il a vécu des choses incroyables, notamment lors de ses années passées à galérer en Chine.

Mais voilà, autant le dire tout de suite, le personnage est à cents lieues de l’archétype pénible du bourlingueur qui se gargarise de ses expériences. Non, Damon McMahon n’est pas dans la démonstration. Il y a chez ce type – comme dans ses chansons – un mélange de simplicité et d’émerveillement mais aussi une sagesse sous-jacente à qui sait tendre l’oreille.

L’exercice du Concert à Emporter est dans ce cas précis le bon révélateur, au sens photograhique du terme. En dissolvant le vernis de la production, en dépouillant les chansons de tout effet, on capture ici l’essence même des compositions d’Amen Dunes : des folk-songs à la maturité impressionnante. Aussi universelles que peut être le titre de son dernier album, Love.

Il n’y a pas grand chose à ajouter sur ce film. Bien sûr, vous pouvez choisir d’y chercher un sens caché, un mysticisme dissimulé quand les échos de la voix de Damon résonnent avec les plans de la cathédrale de Notre Dame. Ou simplement vous laisser porter tranquillement, aussi insouciants que nous l’étions ce dimanche après-midi.

 

Amen Dunes se produira au festival Heart Of Gold, Heart Of Glass le 19 septembre et le 20 septembre au Chabada à Angers, dans le cadre du Levitation France.
Pour les Parisiens, rendez-vous le 25 novembre au Point Ephémère.

Amen Dunes – Love (LP), disponible chez Sacred Bones/Differ-ant