La Blogothèque

Little Green Cars – The John Wayne

A la sortie d’une chapelle irlandaise, dans le crépuscule, les Little Green Cars se sont appuyés sur leur public pour pousser les harmonies de ‘The John Wayne’ au plus haut.

Il doit bien y avoir quelqu’un quelque part, un scientifique, un sociologue, un charlatan même, qui s’est penché sur la question du chant collectif. Qui s’est demandé ce qui pousse un groupe de gens à soudainement chanter ensemble, ce qui amène chacun de ces individus à dépasser sa timidité pour se fondre dans une masse, ce qui les aide à s’harmoniser pour que la voix collective soit au final belle.

On l’inviterait à regarder ce moment passé avec les Little Green Cars, après leur concert donné dans la chapelle du Musée d’Art Moderne Irlandais, lorsqu’ils ont invité leur public à les rejoindre dans la cour pour chanter ‘The John Wayne’. Il connaissait les paroles, ce public, mais l’on sentait d’abord la timidité étouffer les voix. Cela ne dura guère : à compter du deuxième refrain, sans doute encouragés par la facilité du ‘wouuuouhhh’ à pousser, les spectateurs devenus choeur comprirent qu’ils étaient désormais chargés de donner l’élan à la seconde partie du refrain, et  s’acquittèrent à merveille de cette lourde responsabilité.