La Blogothèque

Humanist S.K Festival, le retour

Après une année sabbatique, la quatrème édition de l’Humanist S.K Festival se déroulera du 12 au 21 juin entre Paris et Lyon. Rentrée fracassante s’il en est, puisque cette année le label Humanist fait front commun avec les punks lyonnais de chez S.K Records pour une programmation pointue et foisonnante rangée sous la sacro-sainte bannière du do-it-yourself.

Parmi la trentaine d’artistes présents, on y retrouvera notamment les droneux toulousains de Saåad, la vielle amplifiée de France, un joueur de doudouk canadien, des punks grecs…. Pas besoin de vous faire un dessin, tout cela s’annonce follement excitant. Pour fêter leur retour aux affaires, on a demandé aux programmateurs de nous faire une playlist à l’image de leur festival. Le mix -en cinq temps- s’écoute ci-dessous mais aussi en track-by-track avec les commentaires des intéressés.

Humanist SK Festival Mixtape by Joeltoutsourire on Mixcloud

Deux artistes programmés cette année

Hraïr Hratchian – «Kaghtsr Hogh » (Self-released, 2014)
Hraïr Hratchian est un musicien canadien d’origine arménienne. Il interprète une série de pièces solos au doudouk tirées du répertoire traditionnel et du chant liturgique arméniens, accompagnées de bandes-son atmosphériques. Proche du label Constellation, il jouera cette année à Paris et à Lyon.

Bazooka – « Monkey Town » (I Want To Fuck All The Girls In My School EP, Slovenly, 2012)
Des crust qui font du garage pop avec des textes engagés. Une symbiose.

Deux artistes passés par le festival

Julianna Barwick – « Cloudbank » (Florine EP, Self-released, 2009)
Un des rares crush musical partagé par tous les membres de la programmation, et le souvenir d’un concert aérien dans le sous-sol du musée d’archéologie de Dijon devant une projection d’images de la trilogie Qatsi. Et puis elle était venue avec son père, le mec le plus cool du monde, qui s’appelle Buddy. True Story.

JC Satàn –  « Crystal Snakes » (Hell Death Samba LP, Slovenly, 2011)
JC Satàn : la classe. Un son, des idées, un set et une présence qui n’ont rien à envier à personne. Leur trajectoire de ces deux dernières années en atteste, incontestablement grâce au live.

Deux titres sortis chez Humanist Records

Chelsea Wolfe – « Moses » (The Grime And The Glow LP, Humanist Records, 2010)
De la doom folk qui n’a cessé de prendre de l’ampleur, découverte chez les excellents T-Rec. On avait fait une tournée française dans des salles de 60 places, c’est chouette de la voir ouvrir pour Queens Of The Stone Age et Nine Inch Nails ou dans la bande annonce de Game Of Thrones.

Belle Arché Lou + Benoît Pioulard – « Make Haste » (Seeking Solace, Humanist Records, 2014)
Thomas Meluch aka Benoît Pioulard, artiste américain de Portland, a posé un texte sur une trame sonore composée par la fratrie de chasseurs de lune Belle Arché Lou. Humanist vient de le sortir.

Deux titres sortis chez S.K Records

Clara Clara – « Observe Ta Colère » ( AA, S.K Records, 2008)
Un pont parfait entre la noise, la lo-fi vraiment sale et la pop. Tous les gens qui ont vu Clara Clara en concert s’en souviennent.

Ned – « Africola » (Bon Sauvage, S.K Records, 2011)
Groupe des membres fondateurs de S.K Records. Actifs depuis 1996, des tournées à travers le monde entier. Loin des spotlights, près du coeur.

Deux artistes qu’on n’a jamais eus au festival et qu’on n’aura jamais

Omar Souleyman – « Leh jani » (Leh Jani LP, Sham Palace, 2011)
Le festival a commencé sur les bancs de la fac à Dijon, alors qu’on s’envoyait les premiers mp3s d’Omar Souleyman et des vidéos Youtube d‘arabian stunting. On a manqué Omar à Genève en 2010 et puis le temps qu’on se réveille, Four Tet produisait ses albums.

Ray Lynch – « The Oh Oh Of Pleasure » (Deep Breakfast, BMG/Windham Hill Records, 1984)
Bon, on n’a jamais eu Ray Lynch ni le Penguin Cafe Orchestra, mais on a quand même fait Iasos une fois – un des pionniers du genre – dans un centre d’art contemporain à Dijon. Peut-être qu’un jour le festival finira en secte New Age, en fait le nom s’y prête pas mal.


Retrouvez la programmation complète du festival par ici.

Parce que l’indépendance a quand même un prix, vous pouvez aussi soutenir le festival sur la page Ulule dédiée. Merci pour eux.

Et sinon on est partenaires du festival cette année alors on vous fait gagner 2 places pour les soirées suivantes :
Dakhabrakha, le 4 juin @ l’Alimentation Générale
Terror Bird + Dorcelsius + Prophet, le 13 juin @ Garage Mu, Paris
Sathonay + Hraïr Hratchian, le 15 juin @ Le Louxor, Paris.
Julia Byrne + Selen Peacock + Alma Forrer @ L’Olympic Café, Paris
Sex Drugs And Rebetico + Hrair Hratchian + François Virot + Vincent Moon @ Lyon
Surveillez notre page « Sortir » .

 Humanist Records / S.K Records

Affiche_Final_A4_WEB640-jp