La Blogothèque
Concerts à emporter

Colin Stetson

Douze mètres de longueur et cinq de hauteur, une chambre qui réagit à sa présence, amplifiant les bruits ad infinitum…un endroit secret qui convient parfaitement à la rigueur, la puissance et la maîtrise du cor de Colin Stetson.

Une poussière de béton enveloppe le lieu d’une légère brume toxique. Nous n’avons apporté qu’une lumière, Une seule lumière est apportée sur place. Colin échauffe ses puissants poumons. On ne répète pas pour autant. Dès la première note, je suis guidé dans une odyssée de performance qui m’oblige à faire preuve d’autant de discipline que celui que je filme. Un millier de notes jusqu’à la fin, dans cet endroit vide de distractions. Une grande cave noire pour un monstre qui crie.

Sa performance est un antidote au cynisme. C’est un travail, que l’on ne peut quitter sans se sentir inspiré. De même que le musicien titube vers l’avant puis se soulève pour rattraper son souffle, votre esprit cherche à se cramponner à un rythme—à mesurer l’ampleur de cette expérience qu’il a eu du mal à suivre. Mais ces vidéos ne sont qu’une plate transcription de l’expérience. Si Colin Stetson joue près de chez vous, ne le ratez pas, vous vous en mordriez les doigts. Quittez cette page, allez vérifier. Je ne vais même pas prendre la peine de soigner ma conclusion. Déconnectez-vous d’internet et allez le chercher. Cette musique va sauver votre vie.