La Blogothèque
Concerts à emporter

Orphic Oxtra

Début mars à Reykjavik, trois semaines ont passé depuis que Julianna Barwick a quitté la ville prématurément, pendant l’enregistrement de son nouvel album. Je suis venu documenter tout le processus de création, les performances au cinéma et filmer les nouvelles expériences en Islande.

Elle a été appelée pour une urgence familiale, je décide de rester, de braver les trois jours de blizzard manquant tout juste de lui faire rater son avion. Je suis installé pour la dernière ligne droite de ce sombre hiver.

Bergrun, du Icelandic Wonderbrass, qui a fait le tour du monde comme musicien pour Björk dans une autre vie, prend pitié de l’étranger que je suis et me montre les ficelles de la survie dans le nord. Elle m’invite à la voir elle et ses contemporains qui représente tout ce que la communauté a à offrir en talents musicale.

Nous décidons de capter un de ces orchestres itinérants, Orphic Oxtra. Je me suis dirigé vers leur local de répétitions et nous nous y sommes mis au travail.