La Blogothèque

Dominique A

On a laissé quelques années à Dominique A pour se remettre de son premier concert à emporter. On s’est laissés quelques années, à nous aussi, pour nous remettre de la claque que ça avait été.

La dernière fois, la première fois, c’etait en 2009, pour la sortie de son album La Musique. On avait confronté Dominique A à la ville, aux terribles histoires de nazis et de camps d’un voisin qui lui donnait l’impression de “faire le guignol” et aux animaux hargneux.

Le résultat était sublime mais le chanteur échaudé.

Cette fois, pour la sortie de son nouvel album, Vers les lueurs, on l’a chouchouté. Dans le cocon d’un passage, à la lumière des premiers rayons du printemps, à l’abris des regards, protégé par les murs d’une boutique et par tous ces meubles, et personne pour lui donner l’impression de faire le clown. Petit à petit, on a même réussi à l’attirer dehors, “Vers le bleu”, on a croisé un autre animal, il était doux et à l’écoute, les petits détails qui changent presque tout.

Oui, parce qu’après 20 ans de carrière, des géants comme Ané ont encore, parfois, besoin d’être rassurés.