La Blogothèque

Letuce

Leticia Novaes est un rare personnage. Elle danse, flotte dans l’espace et pousse ses chansons avec une douceur impeccable, sans jamais en faire trop. Non seulement la musique de son groupe Letuce a ce petit coté dadaïste assez unique dans le paysage sonore brésilien – leur musique est pourtant bien emplie de cette douce ‘saudade’ – mais sa simple présence, devant une caméra ou pas, est absolument magnétique.

C’était un été brésilien, un peu avant carnaval, on avait envie de montrer une autre facette de Rio de Janeiro et donc d’éviter les quartiers sud, pour passer l’après-midi dans un populaire parc du nord de la ville, à Quinta da Boa Vista. Un après-midi à divaguer et jouer aux grands enfants, à courir dans l’herbe et à s’asperger d’eau.

Et Leticia au milieu, comment dire, désarmante. Chacun de ses mouvements emplis d’une immense et complète sincérité, toujours en équilibre et toujours juste.