La Blogothèque
Autour du monde
avec le soutien du CNC

Manos de Topo

Bienvenue dans l’extravagance à l’espagnole. Bienvenue chez Gaudi, dans ce parc vu, revu, filmé dans tous les sens. Bienvenue chez Manos de Topos : ils sont moins connus, certes, mais pas moins tordus, débordants, fiers de leurs claudications et de leurs gueules bariolées.

Impossible de réfréner une espèce de sourire gêné lorsque pour la première fois, on entend la voix de Miguel Ángel Blanca. Elle est tremblante, pleurnicheuse, plus maniérée que le jeu d’une vieille actrice dans un vieil Almodovar. Il est comme sa voix, attachant et dérangeant : une boule de cheveux, un regard en coin salace, une bouche déjà tordue, suscitant d’emblée une immense sympathie… distanciée.

Il montera d’abord sur la terrasse, jouera avec les touristes. Mais c’était trop facile, trop facile de lui passer les habits de clown. Colin insistera pour le faire descendre sous les colonnes, là où la reverb’ est magnifique. Là, surtout, où il sera comme seul, perdu dans un labyrinthe de mosaïques mal branlées, pour pleurer avec toute l’étrange force de sa voix comme nulle autre. Comme s’il n’y avait plus personne pour l’écouter. Comme s’il n’y avait plus rien à faire qu’à hurler.

La première fois, on a un sourire gêné. La seconde fois, on chiale. Ils sont forts, ces espagnols.

http://www.myspace.com/manosdetopo


  • Voir tous les concerts en Espagne
  • Voir tous les concerts autour du monde