La Blogothèque

East Harlem, retour en douceur de Beirut

Zach Condon ne tweete pas, n’a pas d’armada d’attachés de presse derrière lui, a mis deux ans avant de mettre à jour son site web, longtemps remplacé par une simple page Facebook en jachère. Son retour, il fallait le deviner via des bribes d’interviews données à propos de projets parallèles, jusqu’à ce que finalement, hier, soit annoncée la sortie d’un nouveau single, et qu’il soit mis quelques heures plus tard en écoute.

Beirut – East Harlem by Revolver USA

‘East Harlem’, donc : un morceau écrit il y a de nombreuses années, joué live il y a deux ans déjà, et maintes fois depuis. Un retour en douceur, parce qu’un morceau dans la pure orthodoxie Beirut. Il n’y a qu’à voir cette première interprétation qu’il en avait faite à New York : le riff de Ukulele en introduction, puis l’arrivée progressive de l’accordéon, des coeurs, des cuivres, un pont au deux-tiers marqué avec une batterie plus marquée et la trompette qui se libère…

La version album donnée à écouter ces jours-ci ne diffère que peu : c’est du Beirut dans le texte. A peine devinera-t-on, dans quelques détails d’instrumentation et de production, ce que ce morceau dit de l’album à venir. Une présence plus marquée du piano, un son plus compact, plus travaillé, qui se laisse moins porter par un instrument meneur, et qui se fera draguer par du minimalisme électro sur d’autres titres. C’est un bel amuse-bouche, mais juste cela, ce ‘East Harlem’. Pressé de vous parler de la suite…