La Blogothèque

Sessions pieds nus

TOMS fabrique des espadrilles en mieux, les vend, et fait un peu plus que du développement durable : elle s’engage dans de nombreuses causes, visant principalement à chausser des enfants n’ayant pas les moyens de le faire. Elle organise des dons de chaussures, et organise également quelques actions symboliques : en avril dernier, elle a ainsi invité son réseau à se déchausser, pour une journée. Aux Etats-Unis, on appelle cela ‘To raise awareness’. Parmi les personnes qui ont suivi le déchaussement symbolique, plusieurs artistes, que nous avons filmés pour l’occasion : Alex Winston, Ian Axel, Gilbere Forte et Phosphorescent.

Alex Winston d’abord, bien loin du Louvre, seule dans un loft de Brooklyn, au pied du Williamsburgh Bridge.

Puis Gilbere Forte, artiste hip-hop du Michigan qui a eu la classe d’accepter de se déchausser dehors sous la pluie puis de chanter sans instruments ni simple, juste sa voix.

Nous avons failli annuler le tournage avec Ian Axel. Le soleil tombait, il faisait froid, nous n’avions pas de ses nouvelles. Il finit par débarquer, et joua deux chansons, dont l’une dans un ascenseur… coloré.

Nous ne pûmes filmer Matthew Houck de Phosphorescent que le lendemain : il était pris par un rhume. Entre toux et gorgées de thé, Matthew n’était pas au mieux de sa forme. Il a joué entouré de micros et d’amplis, un mur de guitare dans le dos. Il s’est éclairci la gorge, a commencé, et nous avons tous été subjugués par les sons, les mots de My Dove, My Lamb, un nœud à l’estomac, des larmes dans le coin des yeux.

Nous sommes ensuite sortis par une fenêtre, nous en avons traversé d’autres, et nous nous sommes installées sur le toit du bâtiment d’à côté. Si c’est ce qu’il donne lorsqu’il est malade et fatigué, je n’ose imaginer ce qu’il donne en tournée… et en pleine forme.