La Blogothèque
Mercredix

JazzenFrance

Le principe du Mercredix, straight to the point : une playlist en dix morceaux autour d’un thème. Du Jazz, enregistré en France, ça devrait être assez vaste pour faire une bonne playlist, même si on évite les années 50 et St-Germain-des-prés.


Disponible sur Spotify

——

1 – Uschimaus – Nathan Davis

Pour savoir qui Nathan Davis, on peut parcourir l’enrichissant livret de l’anthologie que lui consacre Jazzman records. Pour le découvrir, il suffit d’écouter Ushimaus , un morceau fiévreux (mal) enregistré à Paris dans les années 60 par des ingé sons spécialisés dans la musique classique pour un concert dans un ancien couvent où l’on aurait juste aimé être.

2 – Garvey’ strut – Jef Gilson and Hal Singer

Jef Gilson, franc-tireur français avant-gardiste dont tous les albums sont à rechercher et Hal Singer, saxophoniste américain exilé en Europe ont sorti dans les années 70 pour Le chant du Monde ce Soul of Africa introuvable mais réédité récemment. La basse bourdon de Jacky Samson devrait normalement vous décoller quelque chose.

3 – Sconsolato – Nathan Davis

Enregistré en 1965, ce Sconsolato écrit par Jimmy Woode emprunte au swing et la bossa pour un résultat d’une élégance assez sidérante.

4 – Wait and see – The Heshoo Besho group

Tiré d’un album aussi rare que bon enregistré par des sud-africains dans les années 70, ce wait and see n’en est qu’une des perles, prise au hasard de sa disponibilité sur spotify. Mené par un guitariste sur chaise roulante, The Heshoo Besho group cavale sans effort derrière le Durban – Johannesburg. Prétexte de la présence dans cette liste ? le disque possède la particularité de n’avoir été pressé qu’en France et en Afrique du Sud.

5 – Bossa with regards – Marco Di Marco with Chris Woods

Indices : des percussions, un saxo qui vous embarque dès le début, les notes flottantes d’un Fender et la section ryhtmique (Jacky Samson, Charles Saudrais) de Georges Arvanitas.

6 – Afro-black – Randy Weston

A la fin des années 60, le pianiste américain Randy Weston grave à Paris cet album introuvable, African Cookbook , réédité dans les années 2000 par le label Comet de Manu Boubli, un des membres de la Superflyrecords crew et par ailleurs inspirateur de cette liste.

7 – I Miei ricordi – Marco di Marco

On reprend les mêmes mais sans Chris Woods, le saxo du morceau précédent. Les accords de Fender plantent le décors sur les circonvolutions rythmiques du duo Charles Saudrais – Jacky Samson. Ah merde, je ne voulais pas vous abreuver de noms de musiciens, mais je les adore ces deux là.

8 – Theme de Yoyo – Art Ensemble of Chicago

En 1970, la BO des Stances à Sophie s’ouvrait sur ce torrent furieux, canalisé par une rythmique inoubliable Aussi accessible qu’avant-gardiste.

9 – Porgy and Bess – Eddy Louiss et Yvan Jullien

Yvan Jullien a été arrangeur maison pour Barclay dans les années 60, ce qui lui a permis de graver quelques disques aujourd’hui bien rares. Sa spécialité, c’est les arrangements de cuivre. Eddy Louiss, lui, c’est l’orgue. On peut trouver que ça démarre doucement, mais la récompense arrive à un moment, soyez juste patient et tout ira bien.

10 – Zombizar – Barney Wilen

Ce Zombizar qui sonne comme un rêve du regretté Jean-François Bizot a été enregistré au début des années 70, au cours d’un périple africain d’anthologie. Une bande de fou furieux emmenée par Barney Wilen devait atteindre Zanzibar. Il n’en fut rien, mais ils ramenèrent de ce voyage de deux ans un film et cet album aventureux, world music avant l’heure. Encore une fois, merci Saravah.