La Blogothèque

John Southworth, la fable, le baiser

La première note de piano arrive tard, la seconde prend son temps, on les entend s’éteindre lentement. On sait dès les premières secondes que la chanson sera longue, qu’elle sera lente, que ce ne sera pas grave. La guitare est à peine là, en permanence à l’arrière, sans faire trop de bruit, comme en charge du silence, l’air que les autres instruments respirent, celui que ces balais fouettent alors qu’ils dansent, celui que cette voix expirera lorsqu’elle glissera, tout bas, le long de chaque fin de couplet.

C’est une fable. Une fable répétée, annonée, de celles qui endorment les enfants, qui les font grandir, dont ils ne comprennent pas encore les tragédies, les mots anciens qui décrivent des objets n’existant plus. Une histoire triste, une quête qui pourrait se répéter à l’infini si jamais la nuit ne partait pas, racontée avec fatigue par une voix d’homme qui pourrait aussi être la plus vieille des femmes.

Cette chanson s’appelle ‘The Kiss’, mais elle parle de parchemins, de guerre, de montagnes et de fontaines, ses couplets sont épiques, son refrain limpide et simple. Et elle s’étire, chaque instrument racontant son histoire à sa manière. Elle est belle. Elle est longue, lente, on s’y attendait, on ne voit pas le temps passer.

C’est surprenant, parce que la dernière fois qu’on avait croisé John Southworth, il faisait dans le petit format. Un disque, The Pillowmaker , des chansons de poche, qui faisaient rarement plus de deux minutes et semblaient déjà piochées dans différents siècles, puisées dans différentes gestes.

Le nouveau disque de John Southworth, Human Cry , est plus classique, plus proche de ce que ferait un Randy Newman en mode discret. ‘The Kiss’ en est comme la chanson pivot, elle aurait pu grignoter le reste du disque sans souci, mais les autres sont elles aussi belles, calmes, sans prétention. C’est un album modeste et doux. John Southworth le vend pour rien sur son Bandcamp. Si une chanson vaut largement son prix, considérez le reste comme un cadeau.