La Blogothèque
Concerts à emporter

Stars

Si je devais décrire mes vingt ans, et pour cela écrire une chanson, elle ressemblerait beaucoup à une chanson des Stars. Sans doute parce qu’à peu près tout ce que j’ai fait à l’époque, je l’ai fait en écoutant ce groupe. J’ai écrit, étudié, caliné des filles et, surtout, fait la fête avec les Stars.

C’est un groupe enchanteur. Leurs lives sont incroyablement dramatiques, pleins d’énergie, enrobés d’une étrange sensation nostalgique. Nous avons raté plusieurs occasions de les filmer, ces dernières années. Et cette nuit là, alors qu’enfin j’allais les rencontrer, je ne pensais qu’une chose : “il faut qu’ils jouent ‘your ex-lover is dead’”. J’avais en tête plusieurs raisons à leur avancer, plusieurs approches pour les convaincre. Je n’eu pas à faire quoi que ce soit. Ce fut la première chanson qu’ils évoquèrent. La nuit allait être spéciale.

Nous avons sauté dans un taxi, avons roulé jusqu’à North Beach, une partie magnifique de San Francisco, habitée par les vieux artistes de la beat génération, des poètes, des ivrognes. Ça collait. C’était parfait. C’était Stars.