La Blogothèque
Mercredix

The Auld Alliance

The Auld Alliance est le nom d’un traité signé en 1295 entre l’Ecosse et la France et qui prévoyait que si un des deux Etats subissait une attaque de l’Angleterre, l’autre Etat envahirait cette dernière. Une bien belle initiative qu’il convient, sept-cents seize ans plus tard, de célébrer dignement en chansons écossaises…


Disponible sur Spotify


1. Belle & Sebastian – «This Is Just A Modern Rock Song»

Sans hésitation aucune, le meilleur morceau de Belle & Sebastian, très velvetien dans sa structure et ses arrangements…Et une profession de foi pour tous les apprentis rockeurs : “I’m not as sad as Doestoevsky/I’m not as clever as Mark Twain/I’ll only buy a book for the way it looks/And then I stick it on the shelf again/Now I could tell you what I’m thinking/But it never seems to do you good/It’s beyond me what a girl can see/I’m only lucid when I’m writing songs/This is just a modern rock song/This is just a sorry lament/We’re four boys in corduroys/We’re not terrific but we’re competent ”…

2. Frightened Rabbit – «It’s Christmas So We’ll Stop»

Ou l’art du grand écart permanent entre un nom particulièrement stupide et des chansons d’une subtilité rare. On a beau trouver que toutes leurs chansons se ressemblent, elles ne déçoivent jamais et possèdent souvent un supplément de majesté bien agréable…

3. Meursault – «William Henry Miller Part. 1»

Un morceau bien paisible du groupe écossais le plus excitant de ces dernières années (avec celui qui suit). “William Henry Miller Part.1″, c’est le versant folk le plus brut du groupe, sans beats électro brouillons ni sabordage volontaire de production…

4. The Twilight Sad – «Interrupted (acoustique)»

Un morceau bien paisible du groupe écossais le plus excitant de ces dernières années (avec celui qui précède). Les guitares débranchées, le chant posé, The Twilight Sad est aussi bouleversant qu’avec les amplis à fond et la transe de James Graham…

5. Alasdair Roberts – «Com, My Darling Polly»

Il a été troubadour du roi Robert 1er dans une autre vie. Il sera réincarnation de Will Oldham au siècle prochain…

6. Foxface – «Last Waltz»

Un unique album, des louanges multiples et d’infinis regrets… En attendant
le premier album de Make Love, le nouveau groupe de leur chanteur Michael Angus…

7. Loch Lomond – «Wax & Wire»

Signés sur le même label que Meursault, de très sérieux concurrents au titre de “mon groupe écossais préféré de l’année qui vient”*

8. Snow Patrol – «Velocity Girl»

Avant de devenir particulièrement pénible dans les années 2000, le groupe de Gary Lightbody avait sorti en 1998, avec l’aide de plusieurs membres de Belle & Sebastian, un premier album remarquable. Sur ce Songs For Polarbears , très influencé par Sebadoh, il y a ce lancinant “Velocity Girl”, grunge fatigué en état d’apesanteur…

9. We Were Promised Jetpacks – «Roll Up Your Sleeves»

Stay Calm/Stay Calm/Stay Calm/Stay Calm…Keep Warm/Keep Warm “…

10. Idlewild – «In Remote Part / Scottish Fiction»

Le dernier morceau du meilleur album d’Idlewild (The Remote Part ). Une chanson en deux temps, co-écrite avec le poète Edwin Morgan, qui prête sa voix sur la fin. Et un de mes textes préférés : “We stop in every passing place/To watch the world move faster than we do/Watch it pass with our eyes closed the way we usually choose to “…

*ERRATUM : malgré leur nom et leur label, les Loch Lomond sont américains.”Ahm very sairy”


Disponible sur Spotify