La Blogothèque

Lost In The Trees

Le hasard fait souvent bien les choses. Le hasard, parfois, il s’appelle Nicolas, et c’est le guitariste de Plants & Animals. Ils tournent aux États-Unis avec un groupe qui s’appelle Lost In The Trees, m’écrit-il, et qui joue à Montréal quelques jours plus tard. Et qu’on aimerait peut-être bien filmer. Sur leur Myspace, j’appuie sur play, et me rends compte que ces chansons, je les écoute depuis 3 ans. Impossible d’oublier ces cordes qui m’avaient attrapées par surprise.

On doit les retrouver dans un appartement de l’avenue du Parc, il pleut, on s’arrête pour une part de pizza dans un joint qui fait le coin, on se dit que pas d’bol, d’habitude la bruine ne nous fait peur ni à nous ni aux musiciens, mais quand il y a un trio à cordes, la question ne se pose même pas. On filmera dedans. La porte s’ouvre, un chien me saute dessus, j’ai peur des chiens. Le groupe est là, tous les 7, dans un de ces apparts typiquement montéalais et qui me manquent tellement. Batterie, violon, violoncelles, guitare, xylophone, tuba, accordéon.. 7 musiciens, un petit appart. On décide de le prendre comme un défi envoyé par le dieu des Concerts à Emporter. Entendre, et puis voir, qui joue quoi, où exactement, qui chante, quand, les choeurs, les cordes, les frissons, derrière la porte d’une chambre je retiens ma respiration.

Une deuxième, pour la route, avant de se quitter, et j’ai les larmes aux yeux quand les cordes s’envolent. Tous dans la même pièce cette fois, comme une performance, comme une surprise. On ouvrirait la porte, en essuyant ses pieds on entendrait des cordes pincées, et puis un choeur de fantômes, un conteur, des cordes si solennelles. 7 musiciens dans quelques mètres carrés, et qu’on a peur de voir disparaître rien qu’en clignant des yeux, à la fin du conte.

Leur nouvel album All Alone In An Empty House , sort le 10 août.

myspace.com/lostinthetrees // lostinthetrees.com