La Blogothèque
Concerts à emporter

Jamie Lidell

Ça se passe souvent comme Ça. On parle d’un Concert à emporter depuis des semaines, on pense pouvoir le préparer correctement, puis faute de disponibilité des uns, des autres, d’une caméra partie à droite à gauche, d’un musicien de plus en plus pris, on se retrouve à tout faire en dernière minute.

On aurait pourtant aimé faire les choses en grand pour Jamie Lidell. Cela faisait longtemps qu’on se courait après. Mais voilà : non seulement lui et son groupe n’étaient disponibles que deux heures, et en plus ils étaient coincés dans un hôtel au fin fond du XVème arrondissement. Le XVème, cauchemar de tout Concert à emporter, que nous visitions virtuellement et désespérés sur Google Maps la veille. Le XVème et ses rues vides, le XVème et ses quais sans saveur, son conglomérat télévisuel.

On devait rencontrer les quatre musiciens à deux pas de leur hôtel. Je sortis un mini amp : armés d’une petite cuillère, ils en tirèrent tous les sons imaginables. Et lorsqu’on leur demanda où étaient leurs instruments, ils dégainèrent la cowbell la plus grosse que je n’avais jamais vue de ma vie. XVème, nous sommes prêts !!

Et sitôt sortis, nos angoisses disparurent… Voyez plutôt.