La Blogothèque
Concerts à emporter

White Rabbits

Nous venions de déménager, de quitter San Francisco pour Los Angeles. Un choix difficile pour des tas de raisons, mais plus particulièrement pour les Concerts à emporter : comparé à la platitude de Los Angeles, San Francsico est un musée. En d’autres termes, difficile de trouver dans cette ville de beaux endroits où filmer les White Rabbits. Nous nous sommes rabattus sur Venice Beach. Un terrain de jeu bordélique où les kékés des plages se heurtent aux vieux hippies.

Le matin même du tournage, ma petite amie a coupé les ponts avec moi. Quand j’ai retrouvé les White Rabbits, j’étais à ramasser à la petite cuillère, ne sachant pas trop quoi faire, la tête, le coeur complètement ailleurs.

Et me voilà face aux White Rabbits, qui ont autant de testostérone que de percus, qui sont joyeux, fun, comme s’ils n’avaient pas le moindre souci pour les ronger un minimum. Gros gros contraste avec mon état. J’avais des larmes sur les joues, chaque pas était comme lesté par la tristesse et j’essayais difficilement de contrôler ma caméra alors que de joyeux lapins sautaient tout autour de moi.

Après avoir joué ‘Rudie Fails’, nous sommes tombés sur une maison dans laquelle nous voulions absolument jouer. Sans en avoir la permission et sans même savoir qui y vivait. Le locataire était heureusement sur place et le temps de laisser s’estomper la confusion, ce surfeur torse nu était plus qu’heureux de nous servir d’hôte.

Boom. Boom. Boom. Ils tapaient sur leurs tambours comme s’ils étaient sérieusement atteints. Mais ils n’étaient que joie. Des vingtenaires aux yeux grand ouverts qui, en retournant à la plage, grattaient leurs guitares, frappaient leurs caisses avec joie. Salesman s’est lancé, sans prévenir, sans hésiter.

Nous nous sommes séparés. Ils ont sauté dans leur van, toujours souriants, plus excités que jamais. J’avais également commencé à sourire. Après tout, comment ne pas le faire quand on écoute leur musique ?

Mais merde. Je l’aime encore, cette fille.

Art Perez – Traduction par Chryde