La Blogothèque

Mami Chan, Slow Club, les Concerts à emporter

Vous en avez eu quelques aperçus deci-delà, vous avez peut être assisté à la projection au Cinéma des cinéastes vendredi dernier, ou aperçu une publicité double page avec ma tronche derrière celle de Vincent Moon. Bref, vous devez être au courant que les Concerts à emporter ont travaillé avec Orange pour la production d’un film destiné à promouvoir un de leurs produits.

Ne fuyez pas, on en est fiers. [L'idée était de promouvoir une clef 3G+->blog-everywhere.orange.fr/], surfer partout, poster de partout : l’impératif était donc de partir en vadrouille. Nous pouvions choisir les artistes, choisir nos itinéraires. Après moultes tergiversations, ce furent donc Mami Chan, Slow Club et Beirut. A Berney, profonde Normandie, et dans la forêt de Chantilly.

Voilà le film qui en résulte. Un film où nous avons découvert Mami Chan, une Japonaise qui s’installe en Normandie par amour des ânes, chante des chansons aptes à plaire aux petits comme aux grands, aux niais comme aux snobs, collectionne les vieux jouets et essaie de vendre des disques aux vaches. Un film où nous avons – encore une fois – volé un moment à Beirut. Un film où nous avons pris le jeune duo britannique Slow Club et leur charmante pop dans une course effrénée à la fin… vous verrez bien.

Vous nous connaissez, on en a filmé bien plus que demandé. Les films de Mami Chan et Slow Club (qui a chanté 13 chansons rien que pour nous) ressortiront d’ici peu en version longue. Et si vous voulez en voir plus, vous pouvez aller sur le site Blog-Everywhere où quelques billets expliquent les coulisses du tournage.

Ce fut intense, mais on est content. Merci à tous ceux qui nous ont aidé…