La Blogothèque
Mercredix

Mon entretien annuel d’évaluation

A la Blogothèque, on a notre entretien annuel d’évaluation une semaine après le 1er avril. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai jamais su. L’occasion d’essayer une innovation technique, histoire de décrocher une petite augmentation mais aussi de tester ton niveau de geek-attitude, lectrice, lecteur, mon amour.

Cet après midi, j’arrive au 18ème étage de la tour Pierre Mesmer dont nous sommes locataires depuis l’hiver dernier. Pas de photo hélas, mais si vous vous rappelez les bureaux de Victor Lanoux dans Nous irons tous au paradis , c’est à peu près du même tonneau mais dans un espace plus réduit – nous n’avons que trois bureaux.

La première porte s’orne d’une affiche vantant une Lan-party de Wow et visiblement, le stagiaire intégrateur arrivé la semaine dernière est en train de se faire sermonner par Nenelle, notre développeur en chef :

“Un gif animé ? Môssieur me propose un gif animé ? MAIS ON VOUS APPREND QUOI A L’ECOLE ?!?! TU VOIS CETTE MAIN ? REGARDE-LA BIEN, ELLE A MENE DES RAIDS DE 8 HEURES SUR UN PENTIUM II ALORS C’EST PAS UN TRAINE-SAVATES DANS TON GENRE QUI VA VENIR ME FILER DES CONSEILS DE MISE EN PAGE !!!”.

Je passe devant le bureau de Nora manifestement aux prises avec un autre individu, celui-ci de type “Boss de niveau 2″ puis j’arrive enfin dans l’antre de Chryde, notre chef bien-aimé. D’un coup, je sens qu’il se passe un truc : les stores baissés ne laissent filtrer que quelques rais de lumière dans lesquels la fumée d’une cigarette abandonnée sur le rebord d’un cendrier vient jouer de temps à autre. Une musique à faible volume se fait entendre : il ne s’agit pas du 14ème album de Beirut mais plutôt d’une mandoline qui joue une mélodie un peu nostalgique.

“Chryde ? T’es où ? Putain, ‘fais chier, il est encore en retard !”

“Ici, petit, approche…”

Je distingue bien une forme humaine dans un costume noir mais j’aperçois à peine le visage de celui qui, assis derrière son bureau, me parle d’une voix vieillissante et enrouée.

“C’est bien, tu es ponctuel, j’aime ça. C’est le respect. Aujourd’hui, les gens ne savent plus ce que c’est.”

“Chryde, c’est toi ? Qu’est ce qui se passe ? T’as pris de la drogue ?”

Toujours cette voix traînante : “Dis-moi, ça fait combien de temps que tu travailles pour moi ? Ah, tu te rappelles les débuts de la Blogothèque, fils ? On ne nous prenait pas au sérieux et maintenant, regarde…”

Il pivote sur son fauteuil et me désigne de la main… les stores baissés (?!).

“Ah ouais… euh, on a eu des bons moments, hein ?” J’improvise en m’efforçant de ne pas le contredire… Merde, je ne suis pas venu là pour jouer à Patrick Sébastien, juste pour demander une petite promotion.

Il se retourne vers moi.

“On m’a parlé de ce que tu fais le mercredi, avec le petit Garrincha. C’est bien, vous formez une chouette équipe tous les deux…”

Là, je me dis qu’il faut entrer dans son jeu. Si Marcel Béliveau se pointe, j’aurai l’air moins con.

“Justement, parrain, j’ai pensé y apporter une petite innovation. Jusque ici, on utilisait Deezer pour relayer les titres dont on parlait mais ça devient de plus en plus difficile : on ne trouve pas tous les titres qu’on veut, parfois ils s’arrêtent au bout de 30 secondes, bref, on va changer de fournisseur.”

“Tu veux que je demande à Nenelle de s’en occuper ? Il a quelques amis albanais assez doués, tu sais…”

“Non non, surtout pas ! Il ne s’agit pas de faire peur à des gens. C’est juste que malgré l’absence d’un lecteur exportable, Spotify fait très bien l’affaire : il a un son supérieur aux autres, il est plus joli aussi. Par contre, comme vous le disiez tout à l’heure, ça fait un petit bout de temps que je travaille pour vous, alors je pensais que je pourrais peut-être espérer une petite promotion…”

“Accordé petit !”

Yesssssssss ! Il est aux fraises mais il va quand même me le filer ce poste de sous -directeur !

“Tu peux prendre Spotify pour tes Mercredix ! Tu montreras au petit Garrincha comment ça marche, hein ? Il est bien aussi ce…”

“Chryyyyyyyyyyyyyyde ! Régine Chassagne pour toi sur la 2 ! C’est urgent !”

Nora vient d’interrompre le chef… Ca va barder…

“Hi, honey, what’s up ?”

Au téléphone, il reprend sa voix normale et me fait signe que, oui, je peux y aller tout en levant son pouce.

Moralité : il n’y en a pas.

Bon, bien sûr, je n’ai plus de place pour parler des dix titres que j’avais choisis pour vous parler de l’année 1999. Disons que pour une première, ça va être une surprise pour tout le monde.

Pour accéder à la musique, il vous suffit de cliquer sur ce lien.

Si vous n’avez pas accès à Spotify, vous m’envoyez un petit mail à rom”at”blogotheque.net et je vous envoie une invitation dans les 24 heures pour pouvoir vous y inscrire.

Photo : blogo-réunion mensuelle (Life / Google)

PS : Certains vont penser que ce Mercredix est du grand n’importe quoi. Ils ont probablement raison.

PS bis : le dernier titre de ma sélection figure certes sur un album de 1998 mais il est sorti en single en 1999.