La Blogothèque

Vide Poches #005

Parce qu’il arrive que trois lignes suffisent. Parce qu’on s’en voudrait de ne pas en parler sans pour autant en savoir plus que ça, voilà le Vide-Poches de la Blogothèque, une jolie petite boîte où on met plein de petites choses à écouter… Une jolie petite boîte sous la forme d’un court podcast à emmener avec soi en promenade.

Le Podcast à télécharger

Le Podcast, s’y abonner (RSS)

XYLOS

Le groupe Xylos, de Brooklyn, nous a écrit, pour mettre en avant une chose (dans le sujet du mail, répété dans le message) : Ira, le bassiste des Yeasayer a chanté sur une de leurs chansons.

Certes, ça accroche, mais on en a au final peu à faire : ‘Yellow Flip-Flop’ tient debout toute seule, avec sa construction un peu étrange, son refrain qui enfle doucement, et son incantation finale en chorale. Dommage que le reste de l’EP (en téléchargement gratuit) ne soit pas à la hauteur, versant dans l’hommage plutôt maladroit à David Byrne. (- Chryde)

[track id="3430" src="http://download.blogotheque.net/Audio/VidePoches/05/Xylos-YellowFlipFlops.mp3"]
- http://xylosmusic.com/
- http://www.myspace.com/xylos

THE OCEAN FLOOR & TELE V. CHEESEBURGER

C’est tellement charmant, les groupes qui nous envoient des mails traduits avec Google que je ne résiste pas :

Le nouveau “split e.p.” de fente est un voyage minute du short 20 de deux vieux amis séparés par 3.000 milles que prévoir chantent-alongs.
Le côté de “The Ocean Floor” traite la perte de trois manières différentes. Éviter la digue de fourgon gare (…). Le côté Tele V. Cheeseburger adopte une approche évidemment moins sérieuse mais la parvient à acheminer la beauté par autre impersonnel non-sens tordu de vocals et de siffler, beatboxing et l’autre non-sens.
(- Chryde)

[track id="3433" src="http://download.blogotheque.net/Audio/VidePoches/05/TheOceanFloor-DontFeelSoGood.mp3"]
- http://www.theoceanfloortouringwithtelevcheeseburger.synthasite.com/

OS THE DARMA LOVERS – BODISATVA

Copacabana, les Brésiliens grands beaux et musclés, torses imberbes et tablettes de chocolat au bide jouent au futebol sur le sable, les bombes métisses paradent en mini-bikini, refaites mais méchamment sexy, la caïpirinha coule à flot, la samba fait onduler les hanches, la température grimpe inexorablement, l’ambiance devient torride et la sueur perle sur les corps magnifiques. Forcément, avec tes Converse, ta bedaine naissante, ton teint pâle et ton tee-shirt CBGB trempé de sueur, tu as l’air d’un con. Mais tu t’en fous car tu écoutes du rock indé brésilien dans ton iPod et ça c’est hype…

(- Rockoh)

[track id="3436" src="http://download.blogotheque.net/Audio/VidePoches/05/OsDarmaLovers-Bodisatva.mp3"]

- Nacopajaz Records

EAGLE AND TALON – HOT CAUGHT (et GEORGIA)

Deux nanas énervées avec des voix qu’on entend pas tous les jours – une espèce de Kazu Makino qui aurait mangé Le Tigre – et des mélodies qui font bouger la tête et les hanches, qui donnent envie de taper du talon en petite culotte dans sa chambre ou de rouler à 200 sur une route déserte. (- Nora)

[track id="3439" src="http://download.blogotheque.net/Audio/VidePoches/05/EagleandTalon-HotCaught.mp3"]

- http://www.myspace.com/eagleandtalon

THE RURAL ALBERTA ADVANTAGE – DON’T HAUNT THIS PLACE

Une chanson de nuit, pour la route qui mène aux chez-soi, peu importe où on les trouve. Quand l’ivresse mord au cœur et transforme les lampadaires en feux d’artifice qui se posent direct au creux des yeux. Quand la route tangue un peu – pas de quoi te péter les genoux, juste de quoi te donner l’impression qu’à chaque pas tu peux t’envoler. Ou t’écrouler, ça dépendra dans quel sens on te pousse. Ou des derniers sursauts que tu pourras trouver.

Une chanson à mi-chemin de tous ces sentiments contrariés qui se battent en duel. Une chanson comme une balle rebondissante, qui bondit par dessus la plainte d’un violon et se plante d’un coup, d’un seul. (- Garrincha)

[track id="3442" src="http://download.blogotheque.net/Audio/VidePoches/05/the_rural_alberta_advantage-dont_haunt_this_place.mp3"]

- http://www.myspace.com/theraa