La Blogothèque

Tête de lecture – Spécial Tops

En attendant nos top (plein de consensus mou, d’artistes dont on a jamais parlé avant, et de contributions de rédacteurs dont ce sera le premier billet de l’année), penchons nous un peu sur les autres…

Cynisme de fin d’année

Pour commencer, débarrassons nous d’emblée du cynisme qui accompagne généralement ce genre d’exercice : à chaque fin d’année sa foultitude de tops, et sa poignée d’articles expliquant que ça ne sert à rien et que c’est débile. C’est Vice UK qui s’en charge cette année avec une liste pré-remplie :

Number 13: Hyper-obscure album everyone was bamboozled into voting for cos Pitchfork gave it a 9.9, despite sounding like every other folk album ever.
Number 12: Rapper facing child sex charges.
Number 11: Dizzee/Bizzle (pop grime slot shared on a rotational basis)
Number 10: Album described as a ‘groundbreaking fusion of dance and rock’.
Number 9: Tape of Bob Dylan coughing up some phlegm in June 1972, found in someone’s attic, dusted off, reissued, and hagiographised in the Sunday papers as a heartbreaking work of staggering genius.

Pendant que nous y sommes, tous ceux qui aimeraient s’adonner au sport favori des cyniques de cette fin d’année, soit le Fleet Foxes Bashing, voici un argument magnifique pour vous. Il a été classé dans le top de l’année de Ryan Adams, au milieu de Mariah Carey, Metallica, Testament et Coldplay. Et pour ceux que Bon Iver agacerait, qu’ils se rangent aux côtés du NME, qui mettent For Emma, Forever ago 24e… juste derrière l’album de Scarlett Johanson.

Blogs are together

On saluera l’esprit de groupe des blogueurs français, qui s’y sont mis à quinze pour sortir un top fédéré : Bashung y est second, et le résultat est publié chez :

- Blog Culturel
- Dans mon Mange Disque
- Des Oreilles Dans Babylone
- Force Critique
- I left without my hat
- J’écoute de la musique de merde
- Good Karma
- Le Choix de Mlle Eddie
- Le Hiboo
- Let’s Be Critical
- L’Oreille en Feu
- Parlhot
- Playlist Society
- Pop Revue Express
- The Man of Rennes

Dans la même veine (tout le monde ensemble), on pourra aller lire la liste de listes postée chez Alain Filkelkrautrock

On peut tout classer, même le prog rock

On ne parle pas assez de jazz sur la Blogo, ni de hip-hop, ni de musique latine, ni de country, ni de prog rock, tiens, alors vu que certains font bien mieux le travail que nous dans des genres que nous ne connaissons pas nécessairement assez bien, voici :

- Les 10 meilleurs albums de Hip-Hop par Micro-Wav

- Les 10 meilleurs albums de musique latine selon le Miami New Times

- Les meilleures rééditions Jazz de l’année par AllMusic

- Les meilleurs albums Jazz selon PopMatters et la radio WNYC

- Les 50 meilleurs albums de prog rock selon Dr of Prog Rock (qui nous apprend que Marillion est toujours en activité)

- Les 10 meilleurs albums de folkeuses par… Women Folk

- Les 10 meilleures reprises de 2008 pour CoverMe (comprenant une reprise de Africa de Toto, si, si)

Sur Facebook aussi

2008 ayant été l’année de l’ascension phénoménale de Facebook, on s’en voudrait de ne pas pointer vers ce grand ragoût de tops perso par pas mal de gens qui s’y connaissent plutôt bien.

Le gramophone le dit

On l’a déjà mentionné en passant, mais l’un des tops qu’on attend le plus chaque année, ce sont les 50 chansons préférées de Sean sur Said The Gramophone. Parce que ce type est un grand amoureux de la musique, un gars qui va bien au-delà de l’éclectisme en plus d’être une sacrée plume. Parce que c’est le seul top individuel que je connaisse qui parle aussi bien de Beyoncé et d’Anthony et qui sort en plus un obscur track electro featuring Lykke Li (qui est vachement bien en plus) de derrière les fagots.

Et en vrac

C’est plus une liste qu’un top, mais c’est assez drôle : une vidéo posthume qui rend hommage à tous les groupes qui ont splittés en 2008 sur Stereogum

Et enfin, puisque qu’au final, les tops servent surtout de matière à d’autres tops qui se veulent la photo définitive de l’année, voici ceux de Metacritic et la moyenne de 6 tops anglais et 6 tops américains

PS : Ce billet n’aura pu être réalisé sans le travail hallucinant de Large HeartedBoy et Fimoculous, grands maniaques des listes