La Blogothèque

Le petit Team B

Cela fait toujours bizarre quand le membre d’un groupe assez énorme vous croise et vous tend, presque timidement, comme un jeune artiste sorti de sa MJC, son dernier projet solo avec une pochette photocopiée couleur et le nom de l’album écrit au feutre sur un CD gravé. Cela fait plaisir de mettre le disque en question, et de se rendre compte qu’il n’a absolument rien à voir avec l’entité pour laquelle le musicien en question travaille, qu’on découvre quelque chose de totalement nouveau.

Kelly Pratt a une liste d’employeurs qui en ferait pâlir plus d’un : membre à temps plein d’Arcade Fire et de Beirut, accompagnateur occasionnel d’Herman Dune. Sans doute le plus discret, le plus effacé de chacune de ces bandes, mais apparemment un habile recruteur. Pendant les tournées incessantes, il a pris le temps de monter un groupe et d’y recruter des membres de ceux avec qui il tournait.

Point besoin de faire du name dropping ici, juste de dire que le groupe s’appelle Team B, qu’il est composé de Kelly et madame Pratt, de membres de Beirut, d’Arcade Fire, de Stars Like Fleas aussi, et qu’il ne ressemble en RIEN à ces trois groupes.

Prenez ne serait-ce que le premier morceau de l’album, On My Mind , qui débute comme un Jay-Jay Johanson jouvenceau, pour tourner à la ritournelle twee-pop innocente (et diablement entêtante) jouée au Casio. Le reste du disque garde la même fraîcheur, sans sombrer dans la naïveté. Team B s’amuse à parodier des balades hawaïennes pour les transformer en valses de poche, les enchaîne à un morceau tout en guitares qui met une petite claque à Weezer, noie une arpège de guitare dans des brumes, joue le nihilisme minimaliste au melodica sur beat techno, finit sur un slow outrancier dans laquelle elle pousse sa voix de fausset au plus haut, pour une mélodie trop grande pour elle.

On sent des musiciens qui s’amusent, des artistes rodés qui se seraient acheté une nouvelle virginité, qui savent construire un disque, mais réussissent à le rendre excitant comme une démo secrète reçue par la Poste. Malgré le pedigree de ses membres, Team B n’est pas encore signé. Profitez-en, commandez leur disque sur leur MySpace. Ça vous coûtera moins cher que deux Kebab frites sauce blanche, et c’est Pratt lui-même qui vous l’enverra. Et puis vous pourrez faire vos malins s’ils deviennent célèbres.

Team B , en commande sur le MySpace du groupe du même nom .