La Blogothèque

Lykke Li, et les petites danses dans sa tête

Une salle à l’acoustique moyenne, une salle à l’acoustique inhabituelle, une salle de bains, allez une salle de bains. On frotte deux baguettes contre un tuyau, puis on tapote dessus, très légèrement. On balance de l’eau sur le carrelage pour compléter le rythme. On prend un seau, un bâton, une corde, cela fera la basse. D’autres baguettes tapoteront sur un tube en plastique creux, sur un verre, sur je ne sais quoi, sur ce qui se trouve là.

Cela suffit presque pour danser, ne manque qu’une petite voix qui susurre cette envie, se fait un petit soliloque dans lequel elle raconte son envie, le geste joignant la parole, la parole se faisant acte. Lykke Li raconte son désir de bouger ses hanches, et sa voix mutine, actrice, enfantine, mime le mouvement.

So when I trip on my feet

Look at the beat

The words are, written in the sand

When I’m shaking my hips

Look for the swing

The words are, written in the air

Dance Dance Dance est cela, une impulsion, une soudaine envie de chanter et danser, qui a pris là, sans prévenir, et qui fini par contaminer le lieu qu’elle a investi. Le saxophone qui débarque après le second refrain, les choristes de la fin ont été invoqués, eux aussi, fruits de l’imagination de la petite blonde qui danse ainsi les yeux fermés. Lykke Li est dans une salle de bains, on a le sentiment de la voir sur une estrade… C’est elle qui nous y met.

Youth Novels , le premier album de Lykke Li, est un disque de danse. Plus efficace quand il s’amuse en acoustique que quand il s’essaie à l’électro. C’est une cathédrale de sourires et d’astuces minimales, de rêve de grande éclate avec les moyens du bord. Lykke prend ce qu’elle a sous la main, nous fait danser avec. Démonstration dans une Black Cab session (et bientôt ici) :

——

Bonus 1 : Un remix de I’m good, I’m gone par les Black Kids : [track id="4827" src="http://download.blogotheque.net/Audio/LykkeLi_ImGoodImGone_BlackKids.mp3"]

Bonus 2 : L’une des premières chansons de Lykke li, Tonight , est disponible au téléchargement sur son site, dans la rubrique ‘Secret Chapter’

Photo Eric Uhlir