La Blogothèque

Noah & the videos

Noah & The Whale, ce ne sont pas seulement des chansons joliment troussées. Il y a quelque chose qui accroche, qui plait instinctivement dans la façon qu’ils ont de se mettre en scène : de la légèreté, de la souplesse et un soupçon d’ironie. Leurs vidéos sont à ce titre éloquentes : de l’humour, du décalage et de la tendresse en toute chose. En costume ou dans la rue, en taxi ou sur scène, Noah & The Whale montre clairement quelque chose qu’on soupçonnait sur disque : ces gars-là sont des petits maîtres de la distance, à mi-chemin entre le grave et la grâce, qui ont su mettre de l’insouciance dans leur tambouille sans pour autant verser dans le creux.

“Shape Of My Heart”

(deleted Video : http://www.youtube.com/watch?v=KfZzoPxa_7Q)

Qu’ils se parent de costumes de catcheurs mexicains venus repousser des hordes d’improbables super-méchants (dont “The Communist – The Commy Wife Beater”, tout un programme) ou qu’ils feignent de se préparer aux JO avec le sérieux d’écoliers appliqués, la démarche étonne et surprend. Là on pourrait sentir l’artifice puant à plein nez chez d’autres, il y a là quelque chose de fondamentalement sans prétention. Rien de trop lourd, rien de superflu, juste un décalage sincère et pur. Naïf, peut-être. Mais que la naïveté peut être plaisante et douce parfois !

“2 Bodies, 1 Heart”

(deleted Video : http://www.youtube.com/watch?v=dQrEB5AZRk4)

Noah & The Whale joue comme un seul homme. Quatre corps pour un seul coeur, pour paraphraser une de leur chanson. Un seul homme, au visage facétieux, au regard doux. Un visage qui nous rappelle pourquoi on a malgré tout de la sympathie et de la tendresse pour Robin Williams. Un visage et un regard. Ce genre de regard qui plonge en vous et vous invite à communier.

Black Cab Session

Et voilà à quoi on pourrait bien avoir droit samedi. Un groupe libéré qui partagera tout simplement avec nous un moment festif et tendre à la fois. Un moment entier, duquel rien ne sera retranché. Car c’est là toute la force de Noah & The Whale : émouvoir et amuser dans un même mouvement, faire rire et pleurer dans une même émotion, mettre une énergie folle dans une chanson pourtant mélancolique.

Concert à Emporter


Petit Bonus : apprenez à jouer Five Years au Ukulele et emportez le avec vous samedi, on va s’amuser !

How to play Five Years Time by Noah and the Whale on Ukulele

Merci à Tim Dougall pour la photo