La Blogothèque

Soirée à emporter #2, le 31 mai

On a mis le temps, mais ça y’est : une deuxième Soirée à emporter se prépare. Elle sera un peu différente de la première (celle de la Flèche d’Or, racontée ici), mais elle sera dans le même esprit. Des groupes qu’on aime, des groupes auxquels on croit, un peu beaucoup de folie, on espère.

Elle aura lieu le samedi 31 mai, au Point Ephémère, à partir de 19h30. Cette fois-ci, désolé, on a eu du mal à la faire gratuite, mais on la garde pas cher : 13 Euros pour 4 groupes, en vente sur Digitick ou à la FNAC

Quatre groupes au programme, plus des surprises, bien évidemment… :

Ici aussi on est pris dans la ouate, dans un royaume de lenteur, une abolition du rythme au profit du souffle, de superbes expirations lorgnant parfois vers le classique, subtilement ornementées. Ce qu’on appelle un bijou, tout bêtement. (Chryde)

Jain builds stark miniatures out of a few light strums of guitar and her haunting alto. On her captivating new album, her voice is multitracked in precise harmonies that can be warm or ghostly (The NYTimes)

Essiejain.com
Essie Jain (MySpace)
Concert à emporter

Tout est là : il y a un ukulélé, il y a du violon, un harmonica, et puis plein de petits instruments qui rentrent peu à peu et donnent l’impression qu’ils sont 50 sur scène, il y a un type qui siffle, il y a des choeurs tout comme il faut, tantôt en contrepoint et tantôt en renfort. Bref, si quelqu’un devait écrire une bible de la bonne chanson folk en 2007, demander à Noah & The Whale – c’est leur nom – ne serait pas complètement aberrant. (Garrincha)

Happier and full of more fun than a kids’ bouncy castle on Prozac. And the crowd seemed pretty pleased too (…) The friendliest indie troupe in town (The Guardian)

noahandthewhale.com
Noah and the Whale (MySpace)
Concert à emporter

Certains les comparent, paresseux, aux Band Of Horses, à Midlake. Les Fleet Foxes prennent seulement plus soin des structures de leurs chansons, complexes et limpides à la fois, et prennent leurs voix comme chevilles ouvrières de chacun de ces ouvrages. Surtout, même si les Fleet Foxes s’accrochent à quelques branches seventies comme ces deux groupes, ils ont en plus une élégance, certains parleront de préciosité, empruntée au folk anglais traditionnel. Ils sonnent européens. (Chryde)

It’s been a long while since I’d walked into a show indifferent about a band, only to walk out an obsessive (Stereogum)

Fleet Foxes (MySpace)
Session Daytrotter

Chez les Dodos, il n’y a la plupart du temps qu’une guitare sèche et une batterie, mais elles marchent, courent main dans la main, calant leur pas l’une sur l’autre, prenant tour à tour la charge de l’impulsion pendant que l’autre reprend son souffle. (Chryde)

Visiter ends up being one of the most welcoming (and welcome) records of 2008 so far (PitchforkMedia, 8.5)

Dodosmusic
The Dodos sur MySpace
Session Daytrotter

Et s’il vous en faut plus encore, voici les teasers vidéo….