La Blogothèque

Tap Tap

Comme un peu toutes les bonnes choses, les Piticlips sont nés un soir, dans un bar. L’envie de se frotter à une expérience complètement différente des Concerts à emporter, d’essayer un format court, très court, s’éloigner du réel pour partir dans des univers complètement décalés. Et puis un réal talentueux, Udner, fan de Wittgenstein et des Big Jim, spécialisé dans les jouets, la pâte à modeler, la miniature et l’absurde.

Le principe fut posé : tous les mois, je choisis un morceau, je l’envoie à Udner, charge à lui d’en extraire une minute et de l’illustrer avec un petit film. Ça s’appelle les PitiClips, avec rien que des ‘i’, et ce sera un mercredi sur deux, parce que c’est le jour des enfants, sauf aujourd’hui, parce qu’on est déjà vendredi.

Pour le premier, je savais déjà quel morceau lui soumettre. ‘100,000 thoughts’, du groupe anglais TapTap, dont le premier album Lanzafame était sorti sur le label du blog Catbirdseat (et désormais chez Stolen Recordings. Un album rêche et joyeux, énergique percussif et braillard, dansant, dont j’aurais aimé parler plus sur la Blogothèque. Le morceau, avec son riff minimaliste, son rythme martial, allait donner quelques rails…

Quelques semaines plus tard, Udner m’a envoyé ça. Le film m’a laissé coï. On était bien sur un truc qui ne ressemblait à rien de connu. Les Piticlips étaient nés. Et je ne peux plus entendre ce morceau sans voir danser la lune…

TapTap est un peu en suspens, ces temps-ci. Certains de ses membres sont un peu pris par un autre projet, Pete and the Pirates, qui marche plutôt bien ces temps-ci…