La Blogothèque

Top 2007 JamaisPareil

En 2006 je n’avais pas osé participer pour cause de trop peu d’albums (de l’année) écoutés. En 2007 rien n’a changé mais j’ai eu moins de scrupules. Voici le bilan de mon année 2007, impasses et lacunes comprises.

5 Albums

- ANIMAL COLLECTIVE, Strawberry Jam

Strawberry Jam est un disque enjoué, mais à la manière enfantine, jamais très loin de libérer le trop plein par un cri ou une morsure. Sollicitant comme un gosse hyper-actif mais en même temps passionnant, c’est un mélange de tout, de Beach Boys période Loves You, de musique de jeu video, d’électronique de transe. Strawberry Jam , c’est de la marmelade mutante.

Le site / MySpace / Acheter

- BENJAMIN BIOLAY, Trash Yéyé

Benjamin Biolay ne m’aura jamais autant crispé que cette année, mais c’est à cette interview pleine d’arrogance lue dans Technikart que je dois d’avoir écouté Trash Yéyé . Et à mon corps défendant, j’ai été happé. Bien avant , Douloureux dedans , Dans ta bouche m’ont fait oublier sa moue boudeuse et son goût de la pose romantique. Le bon élève un peu facile et superficiel, l’orgueil atteint et un peu sonné par différents déboires d’ordre professionnel et sentimental, a moins calculé et s’est livré dans un disque touchant magnifié par un talent d’écriture assez au dessus de la moyenne. Alors avant que le naturel ne reprenne le dessus et que Biolay ne redevienne énervant également sur disque, donnez sa chance à Benjamin.

Site / Myspace / Acheter

- ARCADE FIRE, Neon Bible

Si dans plusieurs années je me retrouve à citer un disque de 2007 il y a de fortes chances pour que celui-ci me vienne en premier à l’esprit. Même si par rapport aux chansons qu’il contient l’album est un petit peu raté – son étouffé, pochette qui ne met pas en valeur – il n’aura pas assombrit l’éclat de Funeral . Au contraire, de nouvelles chansons puissantes sont venues s’ajouter aux précédentes et la dimension mondiale du groupe ne fait plus aucun doute.

Site / Sur la blogotheque / Myspace / Acheter

- DONDOLO, Dondolisme

Un de mes rayons de soleil cette année aura été la comptine électro-pop naïve J’ai deux amours et ses borborygmes synthétiques sur lesquels Jacno et Jean-Jacques Perrey semblent se donner la main. Chanteur à succès , A question of will , sont les autres chansons de grande classe d’un album iconoclaste qui marrie admirablement sensibilité pop, humour et amour du synthétique vieux-jeu.

En écoute ici / Myspace / Sur la blobothèque / Acheter

- SPOON, Ga ga ga ga ga

«It’s worth pointing out that Ga Ga Ga Ga Ga is comprised of ten songs (see Loaded, Fulfillingness’ First Finale, Back in Black, The Queen Is Dead, The Charm of the Highway Strip, Nebraska, Nashville Skyline, Heroes, Unknown Pleasures, The Violent Femmes, The Woods, Sticky Fingers, etc.). We’ve also got it on good authority that 36 minutes is the ideal album length.»

Cette affirmation très pince-sans-rire trouvée sur la page myspace du groupe plante le décor : Spoon est un groupe très intelligent. Parce que si rien sur Ga ga ga ga ga n’approche par le génie les exemples cités, la qualité du couple voix – rythmique et une production en osmose avec les chansons du groupe élèvent ce disque d’une pop en apparence banale au rang de pépite discographique, le côté intimidant des chef-d’oeuvre en moins. De l’art de rigoler tout en étant un peu sérieux quand même.

Le site / Myspace / Acheter

3 Chansons

- ANIMAL COLLECTIVE, Brother Sport

}

Encore eux, mais dans la catégorie chanson, car ce Brother Sport , inédit sur disque à ce jour, est un des sommets du groupe, avec ses décalages rythmiques piqués au Dub, ses picotements électroniques et son rythme quasi tribal en ligne de fond. Du pur génie.

Brother Sport, capté en live sur la scène du Midi festival / Le site du Midi Festival

- THE LIMES, Les Indes Noires

L’aventure The Limes aura commencé comme un exercice de style – des musiciens français et américains rencontrés sur myspace se confient mutuellement leurs chansons [[Henry Sparrow, John Hale côté US, Mina Tindle, Orouni et David côté France]] – mais aura vite bifurqué vers une expérience plus incertaine et excitante, la création d’un vrai grand groupe par delà les océans, grâce à des compositions de la trempe de ces Indes Noires servies par une véritable communion d’idées entre les deux équipes.

En écoute ici et sur le site du groupe / Myspace / Sur la blogothèque

- DIRTY PROJECTORS, Police Story

Le CAE des Dirty Projectors aura été pour moi un des chocs de l’année – entendre et voir Dave Longstreth – et les trois fées qui l’accompagnent – chanter (?) Police Story dans Central Park m’aura quasiment traumatisé.

Dave Longstreth a réenregistré, de mémoire, un album de son adolescence – Damaged , de Black Flag – dont il n’a un jour retrouvé que le boitier vide. Mais Police Story n’est pas une reprise, c’est une version comme distordue par le filtre d’un rêve. Et sur cette musique d’une dimension parallèle, belle et bizarre à la fois se superposent les paroles inchangées du brûlot punk d’origine. Saisissant.

En CAE sur la blogothèque / Myspace / Acheter