La Blogothèque
Concerts à emporter

The Young Gods

Les Young Gods passent en acoustique! Intriguant… ces piliers légendaires de l’éléctro rock qui révolutionnèrent la musique des années 80 en truffant leur rock de son indus, se seraient-ils assagi ? Est ce une forme de retraite anticipée? J’étais bien curieux en débarquant au centre suisse, un peu inquiet aussi. Mais tout s’envole dés le premier morceau : « Gasoline Man » la chanson qui à usé au moins trois walkmans en m’emmenant au lycée n’a pas besoin d’électricité pour claquer. Deux guitares, une cithare et des percus et toute la puissance de ce morceau génial remplit la salle.

Envoûté par une heure de concert grandiose où s’enchaînèrent les morceaux qui m’avaient fait trépigner toute mon adolescence, j’étais doublement impatient de filmer ce concert a emporter.

C’est d’abord au milieux de l’expo hébergé en ce moment au Centre Culturel Suisse qu’on filme « Charlotte », en faisant bien attention à ne pas déranger les installations conceptuelles fait de livres de poche posés sur une étagère. Bernard s’aventure à se glisser sous un cône en fil de laine suspendus, malgré l’interdiction des gardiens…

Le deuxième morceau se fera sous le regards de nos candidats à la présidentielle. Ségolène sourit, elle ne sait pas encore, et Bayrou couve de son regard bienveillant le quatuor suisse en écoutant « I’m the drug » !

On s’est dit que ce serait pas mal de faire un travelling pour le troisième morceau mais on n’avait oublié que le rythme de Gasoline Man ne supporte pas la marche, et c’est donc au pas de course que l’on remonte la rue des rosiers au milieux des vendeurs de falafels qui acclame le groupe au cri de « Bravo U2 ! »

Une belle expérience qui alluma ce tranquille quartier du Marais, et qui permit a Alain Monod de goutter au joies du hippie troubadour des rues ce a quoi il prit goût car on ne put plus l’arrêter. C’était la première fois qu’il jouait dans la rue.

Les Young Gods seront a la maroquinerie le 21 mai prochain, cette fois il seront électrifiés… une date a ne pas rater si vous voulez savoir pourquoi David Bowie, Marylin Manson, Trent Reznor, The Edge et bien d’autres en sont de si grands fans.

Alex Perrier