La Blogothèque

Tigersushi

Les fureteurs aussi ont une maison. Ceux qui ne tiennent pas en place, ceux qui ne peuvent poser leurs oreilles et leurs platines deux soirs au même endroit ont aussi un canapé sur lequel s’avachir, du linge qui sèche et une robe de chambre. Il s’agit ici d’un label apatride et nomade, il s’agit de leur ville, tout est ici domestique.

My Sister Klaus – She Shines

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, Mars 2007

Chez Tigersushi, on ne se limite pas à un genre, ni à une époque, pas à une ville ou un pays. Depuis des années, ils cherchent partout, ont trois pieds dans quatre endroits différents, chroniquent, déterrent, prospectent, des blips blips, des guitares, des chants, de l’Allemand et de l’anglais, du jeune, du vieux, faisant un lieu sans définition, un site qui a la mauvaise idée de changer de serveur ces jours-ci, un site, ou un label, un magazine, une radio, tout ça, un pôle flou et mouvant où se rassemblent ceux qui aimeront être excité à l’aveuglette. Et nous les avons filmé à la maison. A Paris.

La plupart des groupes ou artistes que nous filmons sont étrangers à Paris. A l’originalité du projet, à la spontanéité du tournage s’ajoute souvent l’excitation de l’endroit, le sentiment de liberté réservé à ceux qui ne feront que passer. Un musicien français souvent à l’étranger me disait une fois qu’il se demandait s’il pourrait être aussi bon que ces groupes que nous filmions, simplement parce qu’il serait chez lui, parce que Paris ne serait pas un ailleurs.

Cela s’est illustré avec Tigersushi. Les Concerts à emporter, exotiques à de nombreux artistes, sont ici domestiques. Dans la rue, Guillaume de My Sister Klaus, n’a pas très envie de traverser la rue, ne voit pas pourquoi il irait au milieu d’une voiture. Cette rue, qui ressemble à toute celle qu’il traverse tous les jours. Un mec à vélo improvise un chant hasardeux sur sa guitare, et le voilà plutôt embarrassé qu’émerveillé comme le serait un gars du Texas.

My Sister Klaus – Lou Got Lovers

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, Mars 2007

Voilà aussi les Poni Hoax semblant surjouer la paresse et la fatigue, donner une lenteur presque lugubre à leur She’s on the radio alors qu’ils sont juste chez eux, ironisant à peine, par leurs gestes et l’absence de pantalon, sur ce que signifie cet endroit. Un endroit où se poser, ne serait-ce qu’une heure, un endroit où fumer au lit, ne pas ranger ses cartons Ikea, et jouer ses chansons comme on n’aurait sans doute jamais idée de les jouer fae à un public. Les chanter pour soi. Chez soi. Là où en fait, les gars de Tigersushi ne font en fait que passer.

Poni Hoax – On The Radio

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, Mars 2007

Le premier album de My sister Klaus sortira le 10 avril. Le 17 avril, soirée Tigersushi au Point Ephémère avec My Sister Klaus et I love UFO.