La Blogothèque
Concerts à emporter
#34

Tahiti Boy

#34.1 – TIME

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, Février 2007

D’habitude, dans cette pièce, il y a à côté du piano une table massive dans le même bois clair, chargée de livres cornés, entrouverts, empilés, de feuilles photocopiées. C’est un endroit où l’on étudie, et où quelquefois, on joue du classique.

La table était ce soir là poussée de l’autre côté. Autour du piano, Tahiti Boy (David) et ses amis de la Palmtree Family prenaient leur temps pour s’organiser. David plaçait Antoine le guitariste à gauche, Vincent Moon lui demandait s’asseoir à droite. Dorothée vaquait avec ses deux mini maracas à la main. Jean était par terre avec son tambour, et se demandait avec quoi taper dessus. On entendait des bribes de morceaux, des rires, des hésitations, des essais, Vincent avançait, reculait, et derrière, on buvait des bières en regardant ce petit théâtre se mettre en place.

#34.2 – YOU MAKE ME BLUSH

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, Février 2007

Je ne crois pas me souvenir d’un Concert à emporter qui ait mis autant de temps à démarrer. L’ambiance avait beau être légère, David ne semblait pas vouloir laisser quoi que ce soit au hasard. Il a passé une bonne heure face à son piano, tournant le dos à tout le monde, mais il semblait avoir les oreilles dressées vers l’arrière, attentif au moindre son, ne cherchant pas tant à bien faire qu’à freiner le mal-faire. On reprend, on réessaye, essayer d’aller un peu plus vite que moi sur le départ, là, non ça ne va pas, désolé, c’était bien ? on va la refaire, on l’a déjà mieux faite, on peut la faire mieux, plus pêchue, là, tape plutôt avec le dos de tes baguettes, je sais pas si je le sens sans piano, t’imagines si le violoncelle avait été là ?…

Sur le troisième morceau, Vincent Moon s’est coincé entre le piano et un pan de mur, et nous nous sommes tous rassemblés derrière David, pour lui donner la place qui lui revenait, celle du maître d’oeuvre, et ressembler un peu plus à la communauté foutraque et joyeuse qu’il a rassemblé au sein de la PalmTree Family. Un beau moment, un moment de tous ensembles. Regardez comme il sourit, à la fin.

—–

PS : Avant que tout le monde n’arrive, Dorothée, qui s’appelle ici The Rodeo et est l’une des deux chanteuses du groupe Hopper, nous a improvisé ce “Little Soldier”

#34.0 – RODEO – LITTLE SOLDIER

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, Février 2007